BFMTV

Bretagne: enquête après l'incendie d'une station de recherche de Monsanto

BFMTV

Une petite station de recherche du groupe américain de semences transgéniques et d'agrochimie Monsanto située près de Rennes, dans l'ouest de la France, en Bretagne, a été victime d'un incendie dans la nuit de ce mardi à mercredi alors que ses locaux étaient vides.

Une enquête a été ouverte après que deux départs de feu aient été constatés, a affirmé le directeur des affaires institutionnelles de Monsanto France, Yann Fichete. "Une enquête est en cours et nous coopérons avec les forces de police et les pompiers afin de faire toute la lumière" a-t-il dit. "Le feu a démarré dans la partie administrative et a touché une centaine de m2", a-t-on indiqué au centre opérationnel départemental d'incendie et de secours (CODIS).

Les bâtiments, situés à La Mézière, au nord de Rennes, étaient vides et il n'y a eu aucun blessé, a-t-on précisé de même source. Selon Yann Fichet "c'est une station de recherche qui fait de la sélection de semences de maïs destiné à l'ensilage (destiné à l'alimentation du bétail). Ce matin les dix salariés du site étaient très choqués en arrivant, car le bâtiment est fortement endommagé". "Les activités de la dizaine de salariés sur le site ont été interrompues jusqu'à nouvel ordre", précise par ailleurs un communiqué de Monsanto.

Pour le groupe Monsanto, la France est le marché le plus important parmi les pays d'Europe et d'Afrique du nord, qui ont représenté 13,2% de ses ventes en 2014, soit 2,2 milliards de dollars sur un chiffre d'affaires total de 15,8 milliards dans le monde. Monsanto ne vend pas de semences transgéniques en France. Il fournit aux agriculteurs français des semences de maïs et de colza (60% de l'activité), des semences potagères (9%), ainsi que des produits phytosanitaires (30%), dont l'herbicide Roundup.

la rédaction avec AFP