BFMTV

Biens mal acquis: enquête ouverte après la plainte de la Centrafrique

BFMTV

Le parquet national financier a ouvert une enquête préliminaire à Paris après une plainte de la Centrafrique qui accuse son ancien président François Bozizé de s'être constitué un riche patrimoine au préjudice de son pays, a-t-on appris de source judiciaire. L'enquête est ouverte pour détournements de fonds publics, corruption d'agents publics étrangers et blanchiment de ces délits.

La plainte, déposée à la mi-novembre, vise notamment un ensemble de propriétés immobilières en France appartenant à François Bozizé, à son entourage ou à d'anciens alliés politiques, ainsi que des véhicules de luxe et des avoirs bancaires.

Selon cette source, la plainte évoque des pots-de-vin qui auraient pu être versés dans le cadre de contrats miniers et de cession de droits d'exploitation, dont l'un concerne Areva et la société minière Uramin. La plainte évoque aussi une commission qui aurait été versée au député-maire UMP de Levallois-Perret, Patrick Balkany en rétribution d'une médiation dans un conflit entre Areva et les autorités centrafricaines, a expliqué la source. Sollicité lors du dépôt de plainte, Patrick Balkany n'avait pas donné suite.

A. G. avec AFP