BFMTV

Bettencourt: une magistrate prend la défense du juge Gentil

L'héritière de L'Oréal, Liliane Bettencourt.

L'héritière de L'Oréal, Liliane Bettencourt. - -

Valérie Noël, une des trois juges d'instruction en charge du dossier Bettencourt, a déclaré être "sereine" et ne craindre "aucunement l'annulation" de l'expertise, quelques heures après la révélation de la proximité entre le juge Jean-Michel Gentil et un médecin expert du dossier.

La juge Valérie Noël est confiante. Pour cette autre juge d'instruction de l'affaire Bettencourt, la révélation, jeudi, par le Parisien, de la proximité du juge Jean-Michel Gentil avec un médecin expert du dossier ne risque pas d'annuler l'expertise de Liliane Bettencourt.

Alors que le juge Gentil n'a pas souhaité s'exprimer depuis ces dernières révélations qui tombent à pic pour la défense, la magistrate Cécile Ramonatxo, qui travaille dans l'ombre du juge bordelais depuis trois ans, estime qu'"on tombe une fois de plus dans le domaine de la déstabilisation". Pour elle, il n'existe aucun conflit d'intérêt.

"Entreprise de déstabilisation"

"La plupart du temps, on connaît les experts, c'est pour ça qu'on les désigne", confie-t-elle en exclusivité à BFMTV. "On a l'habitude de travailler ensemble".

D’autant que le juge Gentil n’a pas été le seul à désigner le docteur Gromb comme expert. Ils étaient en effet trois magistrats.

Autre suspicion énoncée jeudi: le montant des honoraires perçus par le médecin qui se situeraient entre 4.000 et 7.000 euros. Là encore, rien d’anormal pour la magistrate. "Il y a quand même eu plusieurs voyages sur Paris, il y a eu la consultation d'un nombre considérable de scellés. Ca ne me paraît pas être un prix anormal", poursuit Cécile Ramonatxo.

Pour la magistrate, le juge Gentil fait figure de bouc émissaire. "C'est une entreprise de déstabilisation. C'est un peu agaçant de toujours voir que c'est sur Jean-Michel Gentil que se focalisent les attaques".

Jeudi, le troisième juge en charge du dossier a également défendu son collègue, pour faire bloc face aux accusations.


À LIRE AUSSI:

>> Affaire Bettencourt: un expert serait une proche du juge Gentil

>> Affaire Bettencourt: "un conflit d'intérêt manifeste" pour la défense

A.S. avec Mélanie Vecchion