BFMTV

Bastia: affrontements entre nationalistes corses et policiers

Les affrontements, mercredi soir, à Bastia.

Les affrontements, mercredi soir, à Bastia. - BFMTV

Des échauffourées ont opposé mercredi soir à Bastia des dizaines de nationalistes corses réclamant l'amnistie de détenus, et des policiers.

Une cinquantaine de jeunes ont enflammé mercredi soir des bennes à ordures en plastique devant les grilles de la préfecture de Haute-Corse, dans le centre-ville de Bastia, et jeté des projectiles dans la cour. Une dizaine d'entre eux se sont introduits dans le bâtiment administratif gardé par des CRS et ont annoncé leur intention d'observer une grève de la faim, comme le détenu nationaliste Paul-André Contadini, condamné en appel à cinq ans de prison pour détention et transport d'explosif.

L'homme, qui a cessé de s'alimenter le 15 septembre dernier à la maison d'arrêt de Fresnes, dans le Val-de-Marne, où il est détenu depuis 2012, a dû être hospitalisé en raison de la profonde dégradation de son état, selon ses proches. Il réclame de poursuivre sa détention sur l'île corse. 

Des rassemblements quotidiens

Depuis une semaine, des jeunes nationalistes ont multiplié les rassemblements de protestation pour le rapprochement de Paul-André Contadini, et l'amnistie pour d'autres nationalistes détenus. Des lycées ont été bloqués, notamment à Ajaccio, où un homme de 22 ans a été interpellé mercredi pour outrage.

Les rassemblements se font à l'appel de l'association Sulidarità de défense des prisonniers et de la Ligue des droits de l'homme, qui réclament l'application de la loi pénitentiaire sur le droit des détenus au maintien des liens familiaux, en rapprochant les détenus insulaires de leurs proches.

la rédaction avec AFP