BFMTV

Aube: deux mois ferme pour avoir violé le confinement à répétition

86% des dirigeants ont aujourd'hui confiance dans l'inspection du travail, 82% dans l'administration fiscale, 78% dans la justice et même 76% dans les élus locaux.

86% des dirigeants ont aujourd'hui confiance dans l'inspection du travail, 82% dans l'administration fiscale, 78% dans la justice et même 76% dans les élus locaux. - Pixabay

Le trentenaire a violé les règles de confinement quatre fois et seulement deux jours, sortant sans attestation de déplacement.

Un habitant de Romilly-sur-Seine, dans l'Aube, a été condamné jeudi à deux mois de prison ferme et incarcéré après avoir violé à plusieurs reprises le confinement imposé par le gouvernement pour lutter contre le coronavirus, a indiqué le parquet de Troyes.

Cet homme d'une trentaine d'années avait reçu vendredi dernier une convocation en justice devant le tribunal correctionnel de Troyes pour être sorti sans attestation de déplacement dérogatoire pour la quatrième fois en deux jours, a précisé le parquet, confirmant une information de l'Est Éclair. Mais mercredi, il a de nouveau violé le confinement en se déplaçant sans attestation et a donc été interpellé et placé en garde à vue, a ajouté cette source. 

Reconnaissance préalable de culpabilité

Le trentenaire a fait l'objet d'une comparution sur reconnaissance préalable de culpabilité (CRPC) et a été condamné jeudi à deux mois de prison ferme avec mandat de dépôt.

"Ce cas reste heureusement très isolé au regard des nombreux contrôles effectués par la gendarmerie de l'Aube, qui signale que l'immense majorité des personnes se déplacent avec leurs attestations, et pour des motifs valables", ont affirmé les gendarmes dans un communiqué. 
AL avec AFP