BFMTV

Attentat à Tel-Aviv: la justice française saisie de deux messages haineux

BFMTV

Le délégué interministériel à la lutte contre le racisme et l'antisémitisme (Dilcra), Gilles Clavreul, a annoncé jeudi avoir saisi la justice de deux messages sur les réseaux sociaux concernant l'attentat de Tel-Aviv, l'un félicitant les auteurs, l'autre appelant à la haine antiarabe.

Sur le compte Twitter "@AyaRamadan93", un tweet dont des internautes ont réalisé des captures avant sa suppression a adressé un "bravo" aux deux Palestiniens - arrêtés depuis - ayant semé la terreur dans un quartier animé, tuant quatre Israéliens et en blessant cinq.

Ce compte renvoie à Aya Ramadan, militante du Parti des indigènes de la République (PIR), un mouvement qui se veut anticolonialiste mais est très critiqué, à gauche comme à droite, pour des positions jugées communautaristes, antisionistes et racialistes.

Ce message saluant une "opération de résistance" comportait une photo montrant les deux jeunes hommes avec un large sourire. "La justice sera évidemment saisie", a tweeté dans la nuit le Dilcra en réaction à ce tweet.

Dans une lettre au procureur de la République de Bobigny transmise à l'AFP, Gilles Clavreul dit souhaiter porter à sa connaissance ce message qui "s'apparente clairement à une apologie d'une action terroriste".

V.R. avec AFP