BFMTV

Ardennes: un maire envisage un couvre-feu pour les moins de 16 ans

Attigny, petit village paisible des Ardennes, lassé du tapage nocturne d'une bande de jeunes, envisage de recourir à un couvre-feu.

Attigny, petit village paisible des Ardennes, lassé du tapage nocturne d'une bande de jeunes, envisage de recourir à un couvre-feu. - -

Excédés par une bande de jeunes qui troublent la tranquillité de leurs nuits, les habitants d'un petit village des Ardennes envisagent un couvre-feu.

A Attigny, petit village des Ardennes de 1.200 habitants, les nuits sont plus agitées que les jours. Et les habitants, las qu'un petit groupes d'adolescents bruyants perturbe leur quiétude, envisagent de recourir à un couvre-feu pour tous les moins de 16 ans.

"Il faut, à un moment donné, prendre des mesures pour essayer d'enrayer le phénomène", explique le maire du village.

Ils ont tout essayé, à Attigny. Le maire a discuté avec les jeunes perturbateurs, les gendarmes ont verbalisé... rien n'y a fait. Le tapage nocturne a continué de plus belle, avec son lot de dégradations, d'ivresse et de menaces. Malgré les avertissements, impossible de déloger les squatteurs.

"Des pierres dans les volets"

"Quand on leur disait à la fenêtre 's'il te plaît, tais-toi, arrête de crier', ils répondaient des choses vraiment pas très correctes. A la limite, c'était à nous de nous écraser", raconte la boulangère.

Dans la rue, les riverains soutiennent avec un bel ensemble, la décision du maire. "Mon frère, à 11 heures du soir, reçoit des pierres dans les volets, non ça ne va plus", évoque encore une habitante. Une autre se réjouit: "Ils vont peut-être avoir peur, les jeunes!".

L'arrêté est légal car il vise la protection des mineurs. Il devrait être appliqué à certaines périodes, notamment pour les vacances scolaires.