BFMTV

Après 38 ans en prison, Philippe El Shennawy va-t-il sortir ce jeudi?

Philippe El Shennawy

Philippe El Shennawy - -

La grâce accordée en mars par François Hollande, qui a annulé la période de sûreté de trois ans du détenu, a ouvert la voie à une éventuelle libération conditionnelle.

Philippe El Shennawy détient un bien triste record avec 38 années passées sous les verrous. L'homme, qui a bénéficié au printemps d'une grâce présidentielle partielle, attend que la justice examine sa demande de libération conditionnelle, ce jeudi.

Selon nos informations, le parquet devrait se dire favorable à sa libération conditionnelle sous réserve d'un contrat de travail régulier, à l'issue de l'audience, qui doit se rérouler à 10 heures à la prison de Fresnes, dans le Val-de-Marne. La décision sera rendue la semaine prochaine.

Incarcéré en 1975 pour le braquage d'une banque parisienne, la peine de l'homme de 59 ans, condamné ensuite à de multiples reprises pour braquages et évasions, court jusqu'en 2032. Mais la grâce accordée en mars par François Hollande, qui a annulé la période de sûreté de trois ans du détenu, a ouvert la voie à une éventuelle libération conditionnelle.

Un bracelet électronique

Lors de l'audience devant le tribunal d'application des peines (TAP) le 17 octobre à Fresnes (Val-de-Marne), où est incarcéré Philippe El Shennawy, ses avocats ont demandé sa "libération conditionnelle avec placement sous surveillance électronique probatoire", à savoir le port d'un bracelet électronique.

Le parquet a pour sa part requis un ajournement de la procédure dans l'attente de l'avis de la commission pluridisciplinaire des mesures de sûreté (CPMS).

S. A. avec AFP