BFMTV

Alpes-Maritimes: après dégradations, il affirme avoir voulu "nettoyer" les radars

Un radar fixe - Image d'illustration

Un radar fixe - Image d'illustration - Joel Saget - AFP

Plusieurs bombes de peinture ont pourtant été retrouvés au domicile du suspect.

Ce quadragénaire a opté pour une défense plutôt surprenante, après avoir été interpellé pour des dégradations sur plusieurs radars situés à deux pas du port de plaisance de Saint-Laurent-du-Var dans les Alpes-Maritimes. 

Fortement suspecté d'en être l'auteur, l'homme de 46 ans a expliqué vouloir "nettoyer les radars avec du dissolvant" rapporte une source policière au quotidien Nice-Matin

Jugé le 9 février prochain

Depuis maintenant quelques jours, les engins étaient tagués puis emballés à l'aide de ruban adhésif de couleur rouge. Et à son domicile, retrouvé grâce à la vidéosurveillance, plusieurs aérosols ont été retrouvés...

"Et ensuite, il a voulu les protéger en les emballant avec du ruban adhésif" détaille, ironique, cette même source policière. 

Logiquement, la version du suspect n'a pas terminé de convaincre les autorités. Ce dernier a été remis en liberté dans l'attente de son procès, qui devrait avoir lieu le 9 février prochain. 

Hugo Septier