BFMTV

Alençon: le surveillant de prison sain et sauf après une prise d'otage

La prison d'Alençon

La prison d'Alençon - -

Le surveillant, retenu par deux hommes qui exigeaient leur transfert vers un autre établissement, est sain et sauf après l'intervention d'une équipe spécialisée.

Le surveillant retenu en otage de deux détenus lundi dans l'Orne à la maison centrale d'Alençon, a été relâchée sain et sauf après l'intervention d'une équipe spécialisée, a annoncé le syndicat Force ouvrière (FO).

"Notre collègue a été relâché vers 21h, apparemment il n'est pas blessé", a indiqué Nicolas Santini, secrétaire local du syndicat.

La prise d'otages durait depuis "16h46, dans les quartiers dits sociaux, où se trouve notamment la bibliothèque", affirme Ouest-France. Les deux hommes exigeaient leur transfert vers un autre établissement, selon le quotidien.

"Le régime de cette prison est plus strict qu'ailleurs" a réagi le maire socialiste de la ville, Joaquim Puyeo, sur BFMTV. "J'ai personnellement alerté la Garde des sceaux d'une situation qui ne date pas d'aujourd'hui".

Des manifestations de détenus et de surveillants

Inauguré en avril 2013, le centre pénitentitaire d'Alençon/Condé-sur-Sarthe est une maison centrale accueillant 70 détenus condamnés à des peines longues et, pour certains, réputés difficiles.

Le 16 décembre, une vingtaine d'entre eux s'étaient brièvement rebellés, demandant à pouvoir circuler librement d'une cellule à l'autre comme il est d'usage dans d'autres centrales.

Deux jours plus tard, une cinquantaine de surveillants avaient manifesté à Alençon pour dénoncer leurs conditions de travail.

Inauguré en avril 2013, le centre pénitentitaire d'Alençon/Condé-sur-Sarthe est une maison centrale accueillant 70 détenus condamnés à des peines longues et, pour certains, réputés difficiles.

H.F. avec AFP