BFMTV

Agression de deux policiers dans le Val-d'Oise: un des suspects s'est rendu

Deux policiers ont été agressés à Herblay (Val-d'Oise), le 7 octobre 2020.

Deux policiers ont été agressés à Herblay (Val-d'Oise), le 7 octobre 2020. - BFMTV

INFO BFMTV - Trois individus étaient en fuite et activement recherchés depuis la violente agression de deux policiers à Herblay mercredi soir.

L'un des hommes suspectés d'avoir violemment agressé deux policiers mercredi soir à Herblay, dans le Val-d'Oise, s'est rendu ce vendredi matin. Il s'est présenté à la police vers 10 heures du matin, accompagné d'un avocat. Il a été placé en garde à vue, qui peut durer jusqu'à 96 heures dans le cadre de cette enquête ouverte pour "tentative de meurtre sur personne dépositaire de l'autorité publique".

Selon nos informations, il s'agit de l'homme dont la photo circulait sur les réseaux sociaux. Le suspect, âgé de 28 ans et connu des services de police pour trafic de stupéfiants, a raconté à son avocat que ce soir-là, il se trouvait avec ses deux amis et qu'ils étaient fortement alcoolisés. Il dit qu'ils ont alors vu les deux policiers dans leur voiture, les ont trouvés bizarres.

Une conversation s'est alors engagée et, toujours selon son récit, le ton est monté. Ses deux amis se sont déchaînés sur les policiers lorsqu'ils ont sorti leur carte professionnelle. Il assure n'avait porté aucun coup. Pour prouver sa bonne foi, il évoque le coup de fil passé à la police mercredi à 22h14 pour évoquer une rixe avec des gens du voyage déguisés en policiers. Lors de son arrivée, la patrouille de police envoyée sur place a découvert les deux policiers à terre.

Violemment agressés

Mercredi soir, les deux policiers de l'antenne de la police judiciaire de Cergy-Pontoise étaient en mission pour vérifier une adresse dans une zone industrielle d'Herblay lorsqu'ils ont été pris à partie par trois individus. Les agents ont indiqué leur qualité de policier mais ont tout de même été roués de coups.

Les trois individus se sont également emparés de l'arme des policiers avant de leur tirer dessus à six reprises. L'un des policiers, un Major de 45 ans, a été touché aux jambes à deux reprises. L'autre, un gardien de la paix de 30 ans, a reçu quatre balles. Blessé grièvement, son pronostic vital est toujours engagé.

Justine Chevalier avec Cécile Olliver