BFMTV

A Caen, un avion et ses 126 passagers cloués au sol après une collision avec un goéland

Un avion de la compagnie Volotea. Photo d'illustration

Un avion de la compagnie Volotea. Photo d'illustration - Flickr / ERIC SALARD

Un avion de la compagnie Volotea est resté cloué au sol après avoir heurté un goéland le 16 juillet dernier à Caen. Faute d'avoir pu décoller, les 126 passagers ont dû quitter l'appareil.

L'avion n'a tout simplement pas pu décoller. Les 126 passagers du vol 2847 en partance de Caen et à destination d'Ajaccio ont été forcés de rester dans le Calvados le 16 juillet dernier, rapporte Ouest France. Le Boeing 737 de la compagnie Volotea est entré en collision avec un goéland qui s'est coincé dans le moteur lors de son vol précédent dans le sens contraire, entre Ajaccio et Caen, alors qu'il devait redécoller à 11h30.

Annulé après trois heures d'attente

Les passagers du vol 2847, qui attendaient d'embarquer, ont été priés de patienter en dehors de l'appareil le temps des contrôles. Après trois heures de procédure de vérification des différents points de l'avion, la compagnie a annoncé l'annulation du vol.

"Le vol (Ajaccio-Caen, NDLR) a été affecté par une collision avec un oiseau, alors qu’il arrivait à Caen", a précisé Volotea au quotidien régional. "Ce type d’incident requiert une inspection de maintenance, afin de garantir le plus haut degré de sécurité. Pour cette raison, le vol suivant (Caen-Ajaccio) a dû être annulé".

Des navettes vers Brest et Beauvais

La seule solution qui s'offrait alors aux 126 passagers était de se rendre à Brest ou à Beauvais pour tenter de monter dans l'un des derniers avions de la journée à destination de la Corse. Seule une vingtaine de places était disponible le soir-même. 

"Nous avons pleinement mesuré le désarroi des clients, mais à cette période, il est très compliqué de trouver des places, surtout vers la Corse. Environ 60 étaient disponibles sur d’autres vols de la compagnie, dans les 48 heures. Des navettes ont été mises en place vers Brest et Beauvais", a indiqué au journal la directrice de l’aéroport Caen-Carpiquet, Maryline Haize-Hagron.

Volotea a annoncé avoir pris en charge l'acheminement des passagers et proposé un remboursement intégral des frais.

Céline Penicaud