BFMTV

11 interpellations dans un trafic d'armes entre Marseille et Corse

BFMTV

Onze personnes liées ou appartenant "aux milieux corse et marseillais", dont un responsable syndical des marins, ont été interpellées jeudi dans le cadre d'un présumé trafic d'armes et de stupéfiants, a-t-on appris de source policière.

Ces 11 personnes étaient en garde à vue jeudi soir dans le cadre de cette enquête menée par la direction interrégionale de la police judiciaire (DIPJ) de Marseille, des groupes d'intervention régionaux (GIR) de Paca et de Corse et d'effectifs de la direction centrale de la PJ (DCPJ). Deux des suspects, âgés de 35 et 50 ans, ont été arrêtés dans un premier temps "à l'issue de surveillances" près de l'Ile Rousse en Corse, "en pleine transaction" de revente de stupéfiants et d'armes à feu, selon les premiers éléments de l'enquête.

Dans la foulée, a dit la source, il y a eu neuf autres arrestations en Corse et dans la région de Marseille, les suspects étant "liés ou membres présumés" des milieux corse et marseillais. Ils sont connus des services de police et de justice, a ajouté la source. Parmi ceux-ci figure un responsable d'une confédération syndicale de marins dont il reste à déterminer le rôle et l'étendue de ses complicités éventuelles.

Lors des perquisitions, la PJ a saisi des sommes d'argent en liquide d'un montant global de plus de 80.000 euros et saisi plusieurs armes à feu ainsi qu'un kilo de cocaïne. Selon la source, il s'agit d'un "coup de filet" pouvant "déstabiliser le milieu" du sud de la France et d'une affaire "de grande ampleur" en l'état des investigations.

A.D. avec AFP