BFMTV

Malaise, cheville cassée: l'hélicoptère de la sécurité civile contraint d'intervenir dans Fort Boyard

Fort Boyard

Fort Boyard - - Xavier Leoty / AFP

L'hélicoptère de la Sécurité Civile est intervenu à deux reprises pour des opérations de secours de membres de l'équipe.

La trentième saison de Fort Boyard rencontre quelques difficultés au démarrage. Après avoir été contrainte de repousser le tournage d'un épisode le 8 mai dernier, l'émission culte de France 2 a fait appel à deux reprises à l'hélicoptère de la Sécurité Civile pour des interventions d'urgence.

Selon les informations de France 3 Nouvelle Aquitaine, il s'agit d'opérations de secours de membres de l'équipe: "une personne de la production de l'émission s'est fracturé la cheville dans la nuit de jeudi à vendredi. Une autre personne de l'équipe avait fait un malaise deux jours plus tôt", peut-on lire sur le site.

Se poser sur le fort est une "opération spectaculaire" et un "défi", note encore France 3, qui précise que la taille de la plateforme pour l'hélicoptère est "petite". Selon Xavier Baratte, mécanicien opérateur de l'engin, il s'agit d'une intervention inédite: "Cela fait 15 ans que je travaille à La Rochelle, et je n'avais jamais été appelé sur le Fort Boyard. Et là, 2 interventions en 2 jours!"

"Je veux bien mourir, mais pas comme ça!"

L'émission de France 2 a déjà été contrainte de reporter la semaine dernière le tournage de l'épisode inaugural de sa nouvelle saison à cause d'une violente tempête:

"Je veux bien mourir, mais pas comme ça! On a eu des vents de plus 100 km/h et la mer était très mauvaise avec des vagues de six mètres de haut", a indiqué au Parisien Patrice Laffont, qui est de retour au Fort après plusieurs années d'absence.

"On a affronté des tempêtes avec de l’eau qui passe au-dessus des murs, mais depuis mon arrivée en 2003, c’est la première fois qu’on doit changer de programme", a également réagi de son côté Olivier Minne.

Jérôme Lachasse