BFMTV

"Fuck these assholes", l'hommage libérateur de John Oliver sur HBO

L'humoriste britannique John Oliver, lors de son émission "Last Week Tonight", samedi, sur HBO.

L'humoriste britannique John Oliver, lors de son émission "Last Week Tonight", samedi, sur HBO. - Capture d'écran - HBO

L'humoriste britannique qui anime un show sur HBO, a lancé dimanche une diatribe vigoureuse et jubilatoire fustigeant les terroristes, ces "sales enfoirés" et célébrant la culture française.

"Après les nombreux et nécessaires moments de silence, j'aimerais vous offrir un moment de pure impiété". Dimanche, sur la chaîne câblée américaine HBO, l'humoriste britannique John Oliver a rendu hommage aux victimes des attentats à Paris, en ouverture de son émission, Last Week Tonight.

Jean-Paul Sartre, Edith Piaf, du bon vin et des Gauloises

Un hommage un peu particulier durant lequel il a enchaîné de façon assez jubilatoire les "fuck" et les "assholes" (enfoirés), pour décrire les auteurs des massacres, se félicitant d'être sur HBO pour pouvoir les dire. "Premièrement, voici donc où nous en sommes: nous savons d'ores et déjà que cette attaque a été menée par d'immenses enfoirés. D'énormes connards, travaillant sans doute avec d'autres gros enfoirés, assurément au service d'une idéologie de pure connerie. Deuxièmement, et cela va presque sans le dire, que ces connards aillent se faire f...". 

"Une putain de pièce-montée"

"Et troisièmement, il est important de rappeler que rien de ce que ces connards essaient de faire ne va marcher. La France va perdurer, et je vais vous dire pourquoi. Si vous faites la guerre à la culture et au style de vie français, bonne chance. Allez-y avec votre idéologie à la noix. Ils vous répondront avec Jean-Paul Sartre, Edith Piaf, du bon vin, des Gauloises, Camus, du camembert, des madeleines, des macarons, Marcel Proust et une putain de pièce-montée. Une pièce montée! C'est une tour de la liberté française". Concluant: "Vous êtes foutus les gars". 

Avant lui, d'autres animateurs américains ont manifesté leur sympathie à l'égard des victimes françaises. Comme Cecily Strong, qui a débuté le Saturday Night Live par un hommage. Ou encore Stephen Colbert, très ému, à la fin de son late show, vendredi, alors que les événements à paris étaient encore en cours.

M. R.