BFMTV

Maggie Gyllenhaal: pourquoi The Deuce n'a pas été arrêtée, malgré les accusations contre James Franco

Maggie Gyllenhaal et James Franco, en septembre 2017 à New York

Maggie Gyllenhaal et James Franco, en septembre 2017 à New York - Andrew Toth - Getty Images North America - AFP

L'actrice et productrice de la série est revenue sur la salve d'accusations dont a fait l'objet l'acteur dans la foulée de l'affaire Weinstein. Expliquant pourquoi la série n'en a pas pâti.

Il fait partie des nombreux hommes visés par le mouvement #MeToo. Comme nombre de stars hollywoodiennes, James Franco fait l'objet d'accusations de comportements inappropriés dans la foulée de l'affaire Weinstein. Mais contrairement à ses pairs, l'acteur de 40 ans n'a pas vu sa carrière voler en éclats.

Alors que Kevin Spacey a perdu le rôle-titre de House of Cards ou que Ed Westwick s'est vu remplacé dans Ordeal by Innocence, James Franco a conservé sa place dans The Deuce, dont la saison 2 est diffusée sur HBO depuis le mois de septembre. Maggie Gyllenhaal, actrice principale et productrice de la série, a expliqué comment elle avait réagi aux accusations contre son acteur:

"Nous les avons toutes lues et les avons prises très au sérieux", a-t-elle confié à la radio SiriusXM mardi, comme le rapporte Deadline. "Nous avons parlé à toutes les femmes de l'équipe et du casting pour savoir si elles se sentaient respectées et à quoi ressemblait leur collaboration avec James."

"Il doit y avoir des conséquences"

"Toutes nous ont dit qu'il les avait parfaitement respectées", a assuré l'actrice. Elle explique par ailleurs pourquoi The Deuce, centrée sur l'essor du cinéma pornographique dans les années 1970, devait selon elle survivre malgré tout: 

"Ça parle de sexe rémunéré. Ça parle d'inégalités dans le monde du divertissement. Vous ne pourriez pas être plus proche de ces débats que The Deuce (...) Arrêter notre série n'aurait pas été la bonne conséquence face à ces accusations (...) Cependant, je crois qu'il doit y avoir des conséquences lorsque l'on manque de respect ou que l'on agresse des femmes. Je le crois vraiment."

En janvier dernier, plusieurs femmes ont assuré avoir été victimes de comportement inappropriés de la part de James Franco, quelques jours après son intervention aux Golden Globes. Récompensé ce soir-là du prix du meilleur acteur pour The Disaster Artist, il arborait un pin's Time's Up, se déclarant ainsi en faveur de la libération de la parole des femmes. 

Une parole à laquelle s'est récemment jointe la voix de l'actrice Busy Philipps, ancienne partenaire de James Franco dans la série Freaks and Geeks. Dans des extraits de son autobiographie à paraître, elle assure avoir été brutalisée par le comédien à l'époque. Elle a depuis rappelé que l'acteur avait présenté ses excuses. 

Benjamin Pierret