BFMTV

Ronan Farrow réagit à l'affaire Polanski

Ronan Farrow en avril 2017 au gala du journal Time, à New York.

Ronan Farrow en avril 2017 au gala du journal Time, à New York. - Dimitios Kambouris - Getty Images North America - AFP

Invité ce vendredi matin au micro de France Inter, le journaliste du New Yorker a évoqué l'affaire Polanski, qui secoue le cinéma français.

Ronan Farrow, journaliste du New Yorker dont les articles dénonçant Harvey Weistein ont contribué à la naissance du mouvement #MeToo, vient de sortir Les faire taire. Un livre dans lequel il raconte comment le producteur déchu a tenté de réduire ses victimes au silence. Invité au micro de France Inter ce vendredi matin, pour évoquer cet ouvrage et le travail d'enquête mené durant des mois, Ronan Farrow a également été interrogé sur l'affaire Polanski

"Vous êtes le fils de Mia Farrow, qui avait joué dans un film culte de Polanski, bien avant les histoires d'agression, Rosemary's Baby. Et elle le défendait encore en 2005, quand il portait plainte contre Vanity Fair quand il portait plaindre dans une histoire de harcèlement sexuel. Est-ce que vous comprenez la démarche de votre mère, et quel regard portez-vous sur l'affaire Polanski?", lui a demandé le présentateur de l'émission, Ali Baddou. 

"Rendre les gens de pouvoir comme Polanski responsables de leurs crimes"

"Je ne peux pas parler au nom de ma mère, mais il est important de savoir que lorsqu'elle a témoigné dans le cas auquel vous faites référence, c'était au nom de son ami Sharon Tate qui était feu l'épouse de Polanski, ce qui était dit sur elle et pas du tout sur les allégations de mauvaise conduite sexuelles", a défendu Ronan Farrow.

"Mais elle croit véritablement qu'il faut rendre les gens de pouvoir comme Polanski responsables de leurs crimes", a-t-il ajouté. "Il a été accusé d'inconduite sexuelle, par de nombreuses femmes". 

Le journaliste s'est également dit "vraiment enthousiasmé par la façon dont le monde de la culture française commence à avoir cette conversation difficile au sujet de Polanski et de gens comme lui". 

Roman Polanski est visé depuis vendredi 8 novembre par une nouvelle accusation de viol qu'il nie: dans un témoignage publié dans Le Parisien, la photographe Valentine Monnier dit avoir été "rouée de coups" et violée par le cinéaste en 1975, à l'âge de 18 ans.

Nawal Bonnefoy