BFMTV

Quand Rocco Siffredi évoque une partouze avec Gérard Depardieu

Gérard Depardieu, le 19 février 2016 -

Gérard Depardieu, le 19 février 2016 - - Tobias Schwarz - AFP Commenter 10

L'acteur de films X a évoqué certains souvenirs compromettants qu'il aurait partagé avec Gérard Depardieu.

Rocco Siffredi semble s’être enfin vengé. Dans un entretien accordé au magazine M, l’acteur de films pornographiques est revenu sur son différend avec Gérard Depardieu.

A l’origine du conflit: les propos de ce dernier lors du 69e Festival de Cannes. "Rocco Siffredi monte les marches accompagné de deux-trois nanas avec des robes à la con, et l'on ne parle que de ça, les images abreuvent toutes les télés. Je ne veux pas parler comme un vieux con, même si j'en suis un, mais c'est complètement porno. Cannes ne mérite pas ça", avait ainsi déclaré l’acteur dans Nice Matin.

Des déclarations que la star du X n’a visiblement pas apprécié. "Je me suis senti blessé et rejeté de cet autre monde", a expliqué Rocco Siffredi au magazine M, avant d’ajouter:

"Je ne comprends pas sa réaction, c'est un acteur que j'aime. De plus, je me souviens vaguement d'avoir partouzé avec lui. En nous traitant de merde, j'ai l'impression qu'il s'adresse à lui-même".

"Ce milieu est plein de gens peu recommandables"

Dans cet entretien, l’acteur de films pour adultes est revenu sur son parcours, évoquant notamment le moment où il a pris la décision de faire du sexe son métier. "Pour moi, le choix du porno est un choix délibéré. Je n’ai jamais regretté cette décision. Adolescent, j’ai choisi de laisser aller mon corps", a-t-il confié.Rocco Siffredi s’est alors souvenu d’un échange avec son médecin de famille, lors de son retour à Ortona.

"Le docteur Olivestri m’a convoqué. En Italie, il y a trois personnes à qui il ne faut jamais dire non: le médecin, le prêtre de la paroisse et le carabinier. Le dottore m’a parlé, les yeux dans les yeux. Il m’a dit : ‘Je ne sais pas ce qui t’a poussé à prendre cette décision, mais tu te prépares à une vie de damné. Tu n’auras pas de famille, pas d’amis.’ J’étais assis face à lui, de l’autre côté de son bureau. Je n’ai rien dit. Mais quand j’ai ouvert la porte de son cabinet, c’est comme si j’avais ouvert la porte de la liberté", s’est-il rappelé.

Pour autant, l’homme de 52 ans a assuré que le milieu du porno n’était pas très sain: "Ce milieu est plein de gens peu recommandables. C’est comme marcher dans la merde sans s’y enfoncer. Moi, je suis une île heureuse dans un monde étrange". 

R.I