BFMTV

Pourquoi Pixar va continuer de produire des suites de ses plus gros succès

"Les Indestructibles 2"

"Les Indestructibles 2" - The Walt Disney Company France

Les fans ont pu être déçus de voir le studio connu pour son inventivité multiplier les suites ces dernières années. Pete Docter justifie dans le Hollywood Reporter cette production intensive.

Salué pour l'originalité de ses productions, comme Vice Versa ou Coco, Pixar a récemment alterné créations originales et suites. Une décision qui a pu être critiquée par les fans de la première heure, déçus de voir le studio multiplier les suites de Cars ou du Monde de Nemo. Sur les treize dernières productions de Pixar, moins de la moitié sont en effet des idées inédites.

Selon Pete Docter, patron de Pixar et réalisateur du récent Soul, cet équilibre est nécessaire à la "sécurité financière" du studio d'animation. "Ces dernières années, il y a eu trop de suites", concède-t-il lors d'une interview accordée cette semaine au Hollywood Reporter, avant d'ajouter:

"Dans les prochaines années, il va y avoir beaucoup de créations originales, ce qui m'enthousiasme beaucoup, mais pour des raisons de sécurité financière, nous allons aussi continuer de produire quelques suites. C'est par moment difficile, parce que les projets créatifs ont leur vie propre: soit on parvient à les développer, soit on n'y arrive pas."

"On nous a demandé de produire plus"

Ces suites, qui garantissent des succès importants au box office, témoignent cependant toujours de la créativité débordante de Pixar. Rares sont les suites du studio à ne pas avoir fait l'unanimité.

Sans oublier qu'il faut également alimenter la plateforme Disney+ en contenus. Une suite de Monstres & Cie sous forme de série sera ainsi prochainement diffusée sur Disney+, ainsi qu'une série sur Doug, le chien de Là-haut.

"On nous a demandé cette année de revoir à la hausse nos propositions et de produire davantage. Donc nous avons travaillé plus et nous produisons désormais autant pour la plateforme de streaming [Disney+] que pour les salles de cinéma", conclut Pete Docter.

Au cinéma, Lightyear, un spin-off sur l'astronaute (fictif) ayant inspiré le jouet (fictif) de Buzz l'éclair dans Toy Story, est en préparation avec Chris Evans (au doublage). Côté créations originales, deux films ont été annoncés: Turning Red, premier film de Domee Shi (Bao) sur une adolescente qui se transforme en panda sous l'effet de la puberté, et Luca d'Enrico Casarosa, sur les aventures d'un jeune garçon un été en Italie.

Pete Docter révèle aussi dans cette interview qu'il va désormais se consacrer à la direction de Pixar et qu'il n'a pas de projet de film personnel en cours. "Le travail du chef, ce n'est pas de faire des films: c'est de guider les autres. J'ai eu peur au début que ce soit une corvée, que ça m'empêche de faire ce que j'aime, mais c'est étonnamment gratifiant [...] Je ne sais pas encore si ce sera suffisant sur le long terme ou si je vais regretter et vite revenir à la réalisation. Je ne sais pas. On verra."

https://twitter.com/J_Lachasse Jérôme Lachasse Journaliste BFMTV