BFMTV

"On s'abstiendra d'en dire du mal": Charlie Hebdo ironise sur le nouveau livre de Michel Houellebecq

Le  numéro de "Charlie Hebdo",  du 7 janvier 2015.

Le numéro de "Charlie Hebdo", du 7 janvier 2015. - Bertrand Guay - AFP

Les journalistes de Charlie Hebdo n'ont rien perdu de leur humour, et le prouvent une fois encore.

"L'humour est la politesse du désespoir", dit-on. Les journalistes de Charlie Hebdo le prouvent avec cette géniale brève (repérée par le journaliste David Medioni), sur le prochain livre de Michel Houellebecq (Sérotonine), intitulée "Trouillard Hebdo":

"Le prochain livre de Houellebecq sortira le 4 janvier. On s'abstiendra d'en dire du mal: la dernière fois, ça ne nous a pas franchement réussi".

Soumission, de Houellebecq sorti le jour de l'attentat contre Charlie Hebdo, le 7 janvier 2015, était alors au coeur de tous les débats. L'auteur, "profondément affecté par la mort de son ami Bernard Maris", a suspendu la promotion du livre, deux jours après.

En couverture de Charlie Hebdo daté du 7 janvier, figurait un dessin de Luz. On y voyait Michel Houellebecq, habillé en mage et qui déclarait: "En 2015, je perds mes dents. En 2022, je fais ramadan". Bernard Maris, y avait signé la critique du livre.

Philippe Lançon raconte dans son livre Le Lambeau, sur l'attentat et sur sa propre reconstruction, que les journalistes de l'hebdomadaire satirique étaient justement en train de débattre du livre de Houellebecq, lorsque les frères Kouachi ont fait irruption dans la salle où se tenait la conférence de rédaction, assassinant Charb, Cabu, Wolinski, Tignous, Honoré, Bernard Maris, Elsa Cayat et Mustapha Ourrad.

Dès sa sortie, le livre de Michel Houellebecq a suscité la polémique. L'écrivain, qui y dépeint une France dirigée en 2022 par le chef du parti musulman a été accusé de jeter de l'huile sur le feu.

Magali Rangin