BFMTV

VIDEO - La nouvelle jeunesse de Charles Aznavour

Charles Aznavour en concert à Los Angeles, en septembre 2014.

Charles Aznavour en concert à Los Angeles, en septembre 2014. - David McNew - AFP

Charles Aznavour revisite avec de jeunes chanteurs français, ses plus grands succès. "Sa jeunesse", l'album hommage avec Amel Bent, Kendji, Oxmo Puccino et bien d'autres, sort dans les bacs le 24 novembre prochain. Rencontre.

Les soucis de santé sont derrière lui. Reste de la fatigue. Mais, Charles Aznavour, 90 ans, continue d'enchaîner les projets et les concerts. BFMTV l'a rencontré, alors qu'il vient de s'entourer de jeunes chanteurs français pour un disque de reprises de ses plus grands morceaux.

Celui qui se décrit comme "le grand-père de la chanson" revisite ainsi avec Kendji, Amel Bent, Grand Corps Malade, Ben l'Oncle Soul, Passi, Camelia Jordana et bien d'autres, La Bohème, Emmenez-moi, La Mamma, et ses grands succès.

"Le rap et le slam, j'aime beaucoup"

Ravi de cette collaboration, Charles Aznavour se dit heureux d'avoir rencontré ces jeunes chanteurs qu'il ne connaissait pas tous. Et ravi aussi des adaptations rap, soul, ou manouche de ses chansons. "A partir du moment où ils bousculent, je suis heureux. Si un artiste doit en imiter un autre, ce n'est pas la peine qu'il soit là. J'aime mieux celui qui bouscule, quitte à un petit peu déranger l'auteur et le compositeur. Il faut bousculer les vieilles chansons, pour en faire des chansons nouvelles."

"Ca a commencé avec Sa jeunesse, où ils sont plusieurs, c'est une collégiale, et à un moment donné il y a un rap qui rentre dedans, à une partie à laquelle je ne m'attendais pas du tout et qui m'a éveillé, en me disant c'est vraiment chouette ce truc comme ça", s'enthousiasme-t-il, ajoutant: "le rap et le slam, j'aime beaucoup".

Evoquant la chanteuse Zaz, récemment critiquée pour ses propos sur l'Occupation, Charles Aznavour dit lui avoir écrit une chanson et s'emporte: "Elle a des ingrédients tout à fait particuliers. Elle est autant Piaf qu'elle est elle et qu'elle est Arletty, elle est les trois. De Piaf, elle a le rire, car Piaf aimait beaucoup rire, et le drame. Et physiquement, elle finit par lui ressembler".

"Les mômes dans la rue"

Un album d'inédits doit voir le jour au printemps prochain. La date de sortie de l'album a été repoussée, Aznavour n'étant pas satisfait du premier enregistrement, fait alors qu'il sortait à peine de l'hôpital. Et puis, confie-t-il d'un ton canaille, "ils ne sont pas encore au courant, mais je vais leur proposer un double album, parce qu'entre temps j'ai écrit des nouvelles chansons".

"Les mômes dans la rue, Alzheimer, les aveugles" sont ses sources d'inspiration pour ces nouveaux titres. Et de rappeler qu'il a l'habitude d'écrire "des chansons sur des faits de société, qui bousculent un petit peu par le texte". Aznavour n'a pas fini de bousculer la chanson française et conclut "je suis ravi de ce qui se passe aujourd'hui, où tout d'un coup la question d'âge ne compte plus".

http://www.off.tv/embed/11481

Magali Rangin avec Philippe Dufreigne