BFMTV

Thomas Dutronc sur les Enfoirés: "Certains sont là pour se montrer à la télé"

Le chanteur Thomas Dutronc en décembre 2017 à Paris, lors d'une soirée caritative.

Le chanteur Thomas Dutronc en décembre 2017 à Paris, lors d'une soirée caritative. - Martin Bureau - AFP

Le chanteur hésite à participer à la prochaine campagne des Restos du Coeur avec les Enfoirés.

Après Hélène Ségara et Muriel Robin, c'est au tour de Thomas Dutronc de se montrer critique à l'égard de Enfoirés, même s'il est moins catégorique.

Le chanteur, qui a participé à sept campagnes au sein de la troupe, au profit des Restos du Coeur, a ainsi évoqué son éventuelle collaboration à celle de 2019, dans une interview à Télé Loisirs.

"L'année dernière j'ai failli le faire mais c'était trop compliqué, explique-t-il ainsi. Là cette année je vais essayer peut-être parce que c'est les 30 ans et puis ça me fait plaisir quand même de le faire de temps en temps pour la bonne cause".

"Faut jouer du coude avec certains collègues"

Le chanteur dévoile cependant quelques informations sur les coulisses du spectacles et l'ambiance dans la troupe.

"Y'a un côté bonne action... Y'a un côté stressant, on se retrouve à chanter des trucs, déguisés dans des machins... Et des fois, faut jouer du coude avec certains collègues qui sont pas naturels dans leur manière d'être, c'est-à-dire qu'ils sont là pour être vus, pour se montrer à la télé et qui vont te mettre un coup de coude. Y'a des gens comme ça là-bas".

Mais s'il regrette ce genre de dérives, Thomas Dutronc se souvient avec émotion de ses débuts dans la troupe.

"La première année ils m'ont reçu tellement gentiment, et j'ai rencontré des gens vraiment sympas", indique-t-il, regrettant le départ de Francis Cabrel, Alain Souchon ou Eddie Mitchell.

Positif, Thomas Dutronc conclut cependant "Rien que pour rigoler au bar avec Kad Merad, j'ai envie d'y aller. En vérité, tout ça est quand même bon enfant, c'est quand une grande famille."

M. R.