BFMTV

Soolking, Dadju, Imen Es... Ils s'engagent pour les plus pauvres

Soolking, Dadju, Hatik et Imen Es s'engagent avec le collectif Unité pour aider les personnes frappées par la crise du Covid-19. Ils sortent vendredi un single dont les bénéfices seront reversés à des associations.

"Les premiers qui trinquent, c'est les plus pauvres". Soolking, rappeur ultra populaire est venu donner un coup de main aux bénévoles d'une association de Mantes-la ville. Ensemble ils ont préparé une centaine de colis alimentaires, à destinations de familles démunies.

"On voit plein de gens, des étudiants, des gens qui doivent être au travail, qui arrivent à trouver le temps de venir ici et aider les gens... Donc tout le monde peut le faire!", souligne le rappeur, qui s'engage avec le collectif Unité. "Ca va peut-être donner l'idée à plein d'autres gens, de venir aider, de faire du bénévolat", indique-t-il encore.

"Je connais beaucoup de gens qui vivent des situations très compliquées, des gens qui ne peuvent pas travailler. Surtout dans les quartiers, où je suis tout le temps avec mes potes. Les premiers qui trinquent, c'est ceux qui sont dans les quartiers défavorisés".

"Aider les gens à garder le moral"

Face à l'urgence sociale - la précarité liée à la pandémie et au confinement explose - les associations se mobilisent. Pour récolter des fonds et soutenir l'action de dizaines d'associations, le collectif Unité, sort un premier morceau vendredi. Autour de Soolking, on retrouve Hatik, Imen Es, mais aussi Dadju.

"On a pour certains perdu des proches, ou des emplois, témoigne-t-il. C'est juste un petit message pour essayer de positiver certaines choses et aider les gens à garder le moral".

Les bénéfices de ce single seront reversés à des associations qui luttent contre la précarité. En France, le nombre de bénéficiaires de l'aide alimentaire est estimé à plus de 8 millions de personnes.

Nicolas Behar avec Magali Rangin