BFMTV

R. Kelly demande à la justice américaine de le laisser partir à Dubaï pour des concerts

R. Kelly à New York en 2015

R. Kelly à New York en 2015 - AFP

Le chanteur R. Kelly, qui ne peut pas quitter les États-Unis à cause des poursuites dont il fait l'objet, demande la permission de se produire à l'étranger.

R. Kelly va-t-il pouvoir se produire en dehors des États-Unis? Le chanteur américain, sous le coup de plusieurs accusations d'abus sexuels dont certains sur mineures, a demandé mercredi à la justice américaine de le laisser quitter son pays afin de d'assurer des concerts à Dubaï. 

Selon la BBC, qui rapporte l'information, il projette également de rencontrer des membres de la famille royale des Émirats arabes unis. Le média britannique précise que son passeport lui a été retiré lorsqu'il a été libéré sous caution le mois dernier. 

Finances difficiles

"Il ne peut pas travailler, et de fait ne peut pas gagner sa vie s'il est contraint de rester dans l'Illinois, ou même aux États-Unis", indique le document de la demande.

Sony a décidé en janvier de mettre fin au contrat qui l'unissait à R. Kelly et selon la BBC, deux de ses concerts américains ont été annulés. Début mars, il a été brièvement incarcéré pour n'avoir pas payé sa pension alimentaire à son ex-femme. 

R. Kelly a été inculpé en février à Chicago de 10 chefs d'accusation pour abus sexuels sur quatre femmes, dont trois mineures au moment des faits présumés. Lui nie toutes les accusations dont il fait l'objet
Benjamin Pierret avec AFP