BFMTV

Les secrets de tubes: "Fan" de Pascal Obispo

Chaque week-end de l'été, Philippe Dufreigne vous raconte les secrets de fabrication et l’histoire méconnue des tubes que vous connaissez tous. Aujourd'hui, Fan de Pascal Obispo.

C’est l’histoire d’un titre hommage, à une façon de chanter, celle de Michel Polnareff., que Pascal Obispo avait pris un peu comme modèle à ses débuts. Mais la critique de l’époque ne l’avait pas épargné: pour certains, Obispo est un "sous-Polnareff". Le chanteur décide alors d'en jouer.

"S'il n'y avait pas eu Michel Polnareff, je n'aurais pas chanté en voix de tête, reconnaît-il. Donc pourquoi ne pas se servir de Michel pour faire cesser ces petites phrases qui commençaient à m'agacer".

Alors Pascal s’inspire de Lettre à France, et demande à son complice, Lionel Florence, un texte, en hommage à ceux qui lui ont donné envie de faire de la musique.

"Je ne connais pas un seul artiste qui ne se soit lancé dans la musique parce qu'il a aimé un artiste, un guitariste, un musicien, un groupe. Aucun. C'est impossible".

Le public est au rendez vous. Mais plus inattendu, la réaction de Michel Polnareff à cet hommage est l’occasion de petites piques, échangées par médias interposés.

"Cette chanson m'a permis de me connaître"

"J'ai fait écouter à Michel. Tout se passait bien... Jusqu'à ce que ça marche, trop", évoque-t-il en riant. "Je l'ai eu au téléphone et il me dit que c'était simplement des blagues, que ce n'était pas de lui mais de sa manageuse. Il n'a jamais voulu m'adopter, alors j'ai gardé mon nom d'Obispo, désolée", rigole-t-il encore.

La chanson reste importante dans la discographie de Pascal Obispo. Grâce à elle, il a assumé son côté showman sur scène.

"Cette chanson m'a permis de me connaître et de mieux comprendre qui j'étais, quelqu'un qui aime le spectacle, faire rire, qui aime faire le show, faire pleurer les gens aussi, qui aime profondément être sur scène."

Plus de quinze ans après, Fan reste d’ailleurs un des temps forts des spectacles de Pascal Obispo.

Philippe Dufreigne avec AFP