BFMTV
Musique

K-Pop: sorti renforcé de la pandémie, le groupe BTS retrouve son public sud-coréen

Le groupe BTS en janvier 2020 à Los Angeles

Le groupe BTS en janvier 2020 à Los Angeles - Amy Sussman - Getty Images via AFP

Les rois de la K-Pop donnent cette semaine leur premier concert dans leur pays d'origine depuis le début de la pandémie. Et ces deux dernières années leur ont réussi.

BTS, le groupe phare de la K-pop, remonte jeudi sur une scène sud-coréenne pour la première fois depuis 2019, pour trois soirs de concerts dont les billets se sont arrachés en quelques minutes.

Le Covid-19 a vidé les salles de concert et fermé les clubs, mais il en est qui ont fait recette pendant la pandémie: le septuor sud-coréen a enchaîné les tubes, élargi sa base de fans et engrangé des bénéfices record.

"La pandémie a aidé BTS"

Même si plusieurs de ses membres ont attrapé le Covid, le groupe a gardé le rythme pendant que le monde se confinait, consolidant sa position de boysband le plus influent du monde grâce aux réseaux sociaux à travers des fancams (vidéos tournées par des fans) et des livestreams (retransmissions en direct), expliquent des experts.

"Bizarrement, je pense que la pandémie a peut-être aidé BTS à accroître sa notoriété mondiale", estime la "professeure de K-Pop" CedarBough Saeji, de l'Université nationale de Pusan. "Beaucoup de gens qui étaient coincés chez eux et qui cherchaient désespérément quelque chose de nouveau sont tombés dans le monde merveilleux de BTS."

Les chansons feel-good du groupe étaient un antidote "vraiment parfait" au blues du Covid, poursuit-elle, et leurs fans nés avec le numérique, habitués au livestream des concerts et à l'interaction sur les réseaux sociaux, se sont naturellement tournés vers les concerts virtuels lorsque le monde s'est arrêté.

Le plus grand tube des BTS, Dynamite, n'aurait d'ailleurs jamais existé sans le Covid. "Nous avons essayé de transmettre un message de guérison et de réconfort à nos fans", a déclaré Jin, membre du groupe, à la revue Esquire.

2021, année record

Les gens sont attirés par BTS parce que leur musique "reflète la complexité du monde et les expériences humaines", analyse Candace Epps-Robertson, professeure adjointe à l'université de Caroline du Nord-Chapel Hill.

"Nous voulons entendre comment les autres gèrent les émotions difficiles et les obstacles et nous voulons aussi éprouver de la joie et du réconfort et BTS offre tout ça", explique-t-elle à l'AFP.

L'industrie musicale mondiale a vu ses revenus issus des concerts s'effondrer avec la fermeture des salles, mais ceux provenant des enregistrements ont sensiblement augmenté, en grande partie grâce aux souscriptions à des services de streaming, selon les chiffres du secteur. Ainsi, malgré la diminution du nombre de concerts, Hybe, le label de BTS, a connu une année record en 2021, avec un chiffre d'affaires annuel de plus d'un milliard de dollars, grâce au contenu en ligne et aux ventes d'albums.

Avant la pandémie déjà, BTS a largement utilisé les réseaux sociaux pour entretenir le lien avec ses fans, en grande partie féminins, qui se font appeler "ARMY". Le groupe a toujours retransmis ses concerts en direct pour répondre aux besoins de sa base mondiale de fans, une pratique qui a rendu "la transition vers des concerts diffusés uniquement en ligne au moins légèrement plus facile", estime Jenna Gibson, doctorante à l'université de Chicago. BTS est largement reconnu pour avoir popularisé la K-pop aux États-Unis et les experts estiment que la pandémie a renforcé son influence sur la scène mondiale.

Invités à l'ONU

Le groupe a été invité à l'Assemblée générale des Nations unies l'an dernier, sa deuxième visite, pour prononcer un discours sur l'acceptation du danger. Cela "montre une autre dimension que les périodes précédentes de la K-pop n'avaient pas", souligne Ramon Pacheco Pardo, professeur de relations internationales au King's College de Londres.

Lorsque trois membres ont contracté le coronavirus -deux autres ont été contaminés par la suite- le patron de l'Organisation mondiale de la Santé Tedros Adhanom Ghebreyesus leur a souhaité sur Twitter un prompt rétablissement, rappelant au passage l'importance de la vaccination.

Ce tweet a suscité des dizaines de milliers de réactions et, selon les chercheurs, BTS, dont les membres sont tous vaccinés, est devenu "le plus important vecteur du discours sanitaire" sur les réseaux sociaux.

Le premier concert en chair et en os depuis la pandémie s'est tenu au SoFi Stadium de Los Angeles en novembre, avec une série de quatre spectacles engendrant 33,3 millions de dollars de revenus, selon Billboard. Ils peuvent attendre la même chose de leur rendez-vous jeudi dans un stade de Séoul, étape de leur tournée baptisée "Permission to Dance on Stage".

B.P. avec AFP