BFMTV

Johnny Hallyday au coeur d'une polémique après l'abattage de 30 platanes pour un concert

Johnny Hallyday aux Victoires de la musique en février 2016

Johnny Hallyday aux Victoires de la musique en février 2016 - Bertrand Guay - AFP

Pour les besoins d'un concert de Johnny Hallyday à la Base nature de Fréjus le 2 juillet, trente arbres ont dû être déracinés. Un choix qui passe très mal auprès de la population et des élus varois.

Le concert de Johnny Hallyday à Fréjus n'a pas encore eu lieu qu'il a déjà allumé un feu de polémiques. Le 2 juillet prochain, le chanteur donnera un concert à la Base nature de cette ville du Var. Et pour les besoins de l'événement, les organisateurs ont pris une décision radicale: abattre trente platanes pour permettre au public présent de mieux profiter du concert. Un geste qui n'a pas manqué de faire bondir la population et une grande partie des élus locaux.

Dans les colonnes de Var Matin, Elsa Di Méo, secrétaire nationale du PS, se dit "particulièrement choqué tant par le fond que la forme" et s'insurge: "On ne 'nettoie' pas la nature fréjusienne en fonction du bon vouloir d'une société d'événementiel pour une soirée". Anne Soler (LR), autre élue de l'opposition, tient un discours similaire et se demande si "nous allons accepter longtemps que la politique de notre cité soit dictée par des intérêts privés, de surcroît extérieurs et orientés politiquement faisant fi des nôtres? (...) Quel coût pour le contribuable? Quelle foi dans l'avenir?"

"Il faut savoir ce que l'on veut"

Face à la polémique, Minh Tran Long, dirigeant de la Patrouile de l'événement en charge d'organiser le concert, assure que l'abattage des trente arbres était plus que nécessaire: "Il faut savoir ce que l'on veut. Organiser de l'événementiel ou pas? Nous comptons accueillir 20.000 personnes... Qu'est-ce que je vais dire aux gens qui ont payé leur place? De regarder le concert à travers les branches?".

Du côté de la population varoise, la colère est également de rigueur. Pour étouffer la polémique, les organisateurs ont alors fait savoir qu'une centaine d'arbres allaient être replantés in situ. Pour sa part, Johnny Hallyday n'a pas encore réagi à cette polémique dont il se serait sans doute bien passé.

F.M.