BFMTV

Super Bowl: le costume de The Weeknd a nécessité 250 heures de travail et des milliers de cristaux

The Weeknd lors du show de la mi-temps du Super Bowl, le 7 février 2021

The Weeknd lors du show de la mi-temps du Super Bowl, le 7 février 2021 - Mike Hermann - Getty Images North America - Getty Images via AFP

La tenue de l'artiste a été imaginée sur-mesure par Matthew M. Williams, directeur artistique de la maison de couture française Givenchy.

Telle Jeanne Mas, c'est en rouge et noir que The Weeknd s'est produit dimanche soir lors de la mi-temps du Super Bowl, à Tempa en Floride. Le chanteur canadien, entouré d'une centaine de danseurs, est apparu vêtu d'une tenue signée Givenchy, imaginée par le directeur arististique de la maison française, Matthew M. Williams. Ce dernier a raconté au Vogue britannique les coulisses de la conception de ce costume, inspiré des années 1970, et qui a nécessité 250 heures de travail.

"Abel [le vrai nom de The Weeknd, NDLR] et son équipe avaient une vision claire de ce à quoi ils voulaient que les costumes ressemblent. Habiller un mannequin sur son podium, c’est donner vie à votre vision telle que vous l’imaginez, mais habiller un musicien, c’est embrasser le personnage qu’il a créé tout en restant fidèle à votre propre vision de la marque, et je trouve fascinant de chercher cet équilibre".

"Après quelques appels téléphoniques, nous nous sommes rapidement mis d’accord pour faire une version Givenchy de son look signature inspiré des années 1970".

Des milliers de cristaux de rubis

Matthew M. Williams a expliqué que la veste de costume portée par The Weeknd, brillante à en faire pâlir de jalousie Claude François, était couverte de "milliers de cristaux de rubis" brodés à la main. "Nous avions au moins quatre petites mains magiques qui travaillaient sur la broderie dans nos ateliers, en plaçant les cristaux un par un, en s’assurant que l'ensemble ne fasse qu'une seule matière pour bien attraper la lumière lors de cette soirée très attendue", a raconté le créateur.


Le processus de fabrication a demandé 250 heures de travail, le tout, dans le respect des règles sanitaires liées à la pandémie de Covid-19.

"Dans des circonstances normales, mon équipe et moi-même aurions fait des allers-retours pour des réunions et des essayages", a ajouté le styliste. "Mais dans le contexte actuel, même des événements d’une telle ampleur doivent être adaptés. Nous avons donc tout organisé sur Zoom, et nous sommes restés en contact constant au cours des deux derniers mois, pour arriver à faire quelque chose de parfait".

Le reste de la tenue était complété par des chaussures bicolores, ainsi qu'une chemise satinée noire, un pantalon noir, une cravate et des gants noirs.

Digne d'un clip

The Weeknd avait investi pas moins de 7 millions de dollars sur ses fonds personnels pour "faire de ce spectacle de la mi-temps ce qu'il avait en tête", selon son manager, Wassim Slaiby, interrogé par le site du magazine Billboard.

Le résultat a sans doute été le show le plus abouti de l'histoire de cette grand-messe en termes d'utilisation de l'espace, de la vidéo et des caméras. Une prestation résolument orientée vers les téléspectateurs, peut-être davantage que les fans présents dans le Raymond James Stadium, à la jauge réduite (25.000 contre 65.000 habituellement) pour cause de pandémie.

Ses prédécesseurs, parmi lesquels Prince, Michael Jackson et Beyoncé, avaient mis en scène leur spectacle comme un mini-concert géant, mais le chanteur de 30 ans en a fait une séquence d'une sophistication esthétique hors norme, digne d'un clip vidéo.

Nawal Bonnefoy avec AFP