BFMTV

Les dynasties de people : la famille Coppola

Le réalisateur Francis Ford Coppola pour la première d'Apocalypse Now au Festival de Cannes en 1979, en compagnie de ses parents, Carmine et Italia, sa femme Eleanor et ses trois enfants Gian-Carlo, Roman et Sofia.

Le réalisateur Francis Ford Coppola pour la première d'Apocalypse Now au Festival de Cannes en 1979, en compagnie de ses parents, Carmine et Italia, sa femme Eleanor et ses trois enfants Gian-Carlo, Roman et Sofia. - AFP

3/5 Le glam en héritage. Ils sont beaux, riches et célèbres et font rêver les foules. BFMTV.com vous raconte cet été l’histoire de ces dynasties de people, familles d’aristocrates, de chanteurs, de sportifs ou d’acteurs. Aujourd’hui, la famille Coppola.

Chez les Coppola, tout commence en musique. Deux frères, Carmine et Anton, vont d’abord contribuer à faire de ce nom une des valeurs sûres de ce domaine artistique. Ces deux compositeurs et chefs d’orchestre vont mener une carrière sur tous les fronts musicaux, aussi bien au cinéma, à Broadway ou dans de célèbres opéras. Dans les années 1930, l’aîné de la fratrie, Carmine Coppola, va alors faire la rencontre d’Italia Pennino, une jeune femme dont le père, Francesco Pennino est un célèbre… compositeur napolitain. Le couple aura alors trois enfants : Francis, Talia et August. L’histoire de la dynastie est en marche.

Francis, le parrain du 7ème Art

Dès lors, les Coppola vont donner le sentiment que, quelle que soit la génération, toutes ont la fibre artistique dans le sang. Francis Ford Coppola portera le nom de la famille vers les plus hauts sommets à Hollywood et dans le monde entier. Dans les années 1970, ce brillant metteur en scène remportera pas moins de quatre Oscars (meilleur scénario original pour Patton en 1971, meilleur scénario adapté pour Le Parrain en 1973, meilleur réalisateur et meilleur scénario adapté pour Le Parrain 2 en 1975) et deux Palmes d’Or à Cannes (pour Conversation secrète en 1974 et Apocalypse Now en 1979).

La filmographie de Francis Ford Coppola, de la trilogie Le Parrain à Dracula, fera du réalisateur l’un des plus grands cinéastes du cinéma américain. Le metteur en scène se distingue également par sa volonté de travailler en famille. Si son père co-signe, entre autres, la musique du Parrain avec Nino Rota, et que le reste de sa famille alternera entre petits rôles et figurations dans ses différents longs-métrages, sa femme, Eleanor, qu’il épouse le 3 février 1963, réalisera un célèbre documentaire sur le tournage de son film de guerre culte Apocalypse Now. De son union avec Eleanor naîtront alors trois enfants : Gian-Carlo, Roman et Sofia.

Francis Ford Coppola et ses parents au Festival de Cannes au 1979.
Francis Ford Coppola et ses parents au Festival de Cannes au 1979. © Ralph Gatti / AFP

Comédien, de mère en fils

La sœur de Francis Ford Coppola, Talia Shire, et son frère August ont également contribué a popularisé le célèbre patronyme. Outre ses rôles dans les films de son frère (les trois volets du Parrain), Talia a connu la célébrité grâce à son rôle d’Adrian dans la franchise Rocky avec Sylvester Stallone. Côté vie privée, celle-ci s’est mariée une première fois le 29 mars 1970 avec le compositeur David Shire, avec qui elle aura un enfant, Matthew.

Dix ans plus tard, la comédienne épouse le producteur Jack Schwartzman. Qui lui donnera deux enfants. Deux enfants qui, en grandissant, mèneront eux aussi une carrière artistique : le premier Jason Schwartzman, dans la comédie (Marie-Antoinette, A bord du Darjeeling Limited, Moonrise Kingdom…), le second Robert Schwartzman dans la musique. Mais ce dernier, leader du groupe Rooney, décidera de se faire appeler Robert Carmine sur scène. Carmine, en hommage à son grand-père.

Talia Shire et ses deux enfants, Robert Schwartzman et Jason Schwarztman en 2007.
Talia Shire et ses deux enfants, Robert Schwartzman et Jason Schwarztman en 2007. © Kevin Winter / Getty Images / AFP

Coppola, un nom trop lourd à porter

Plus discret que son frère Francis et sa sœur Talia, August, le dernier né du patriarche Carmine Coppola fera lui aussi une carrière dans le domaine de l’art, mais comme professeur de littérature et directeur des études et des arts créatifs à San Francisco. Si le benjamin de la fratrie Coppola est resté dans l’ombre de ses aînés, ses trois enfants, issus de son premier mariage avec la danseuse franco-allemande Joy Vogelsang en 1960, vont suivre les traces des autres membres de la famille en allant dans la lumière. Marc Coppola s’illustre comme acteur et DJ, Christopher Coppola, lui, mène une carrière de réalisateur et producteur. Mais leur parcours n’est rien comparé à celui de leur frère, l’acteur Nicolas Cage.

C’est au contact de son oncle Francis Ford Coppola que le jeune Nicolas va, comme ses frères, attraper le virus de la comédie dès l’adolescence. Il fera d’ailleurs sa première apparition dans le film de son oncle, The Outsiders. Mais son nom étant trop lourd à porter dans le milieu, l’acteur opte pour un pseudonyme. Sa carrière décolle réellement dans les années 1990 avec des films comme Sailor et Lula, Leaving Las Vegas (qui lui vaut un Oscar), Rock, Les Ailes de l’enfer, Volte-face ou Snake Eyes. Marié à Patricia Arquette puis Lisa Marie Presley, le comédien vit aujourd’hui avec Alice Kim qu’il a épousé en 2004. Il a deux enfants, Weston, né en 1990 de son union avec Kristina Fulton, et Kal-El (comme Superman), né en 2005.

Sofia Coppola, entourée de son cousin Nicolas Cage et de son père Francis Ford Coppola à la cérémonie des Golden Globes en 2004.
Sofia Coppola, entourée de son cousin Nicolas Cage et de son père Francis Ford Coppola à la cérémonie des Golden Globes en 2004. © Vince BucciI / Getty Images /AFP

Sofia, la digne héritière

Si Francis Ford Coppola est moins prolifique depuis quelques années, ce sont ces deux enfants, Sofia et Roman qui ont repris le flambeau dans les années 2000, la première avec ses films Virgin Suicides, Lost in Translation, Marie-Antoinette ou Somewhere, le second avec CQ et Dans la tête de Charles Swan III avec Charlie Sheen. Sofia Coppola, qui a réussi à se défaire du lourd héritage de son père et à se faire un prénom à côté de son célèbre nom, est aujourd’hui mariée au chanteur français Thomas Mars du groupe Phoenix. Ils vivent à Paris avec leurs deux enfants, Romy et Cosima, âgés respectivement de 8 ans et 5 ans.

Sofia Coppola, Francis Ford Coppola et son épouse Eleanor, Roman Coppola et sa femme Jennifer Furches à New Yprl en 2013.
Sofia Coppola, Francis Ford Coppola et son épouse Eleanor, Roman Coppola et sa femme Jennifer Furches à New Yprl en 2013. © Mike Coppola / Getty Images / AFP

L'ombre de Gian-Carlo

L’histoire du 7ème Art de ces dernières décennies s’est indéniablement écrite avec et grâce aux Coppola. Une belle histoire qui a connu un terrible drame en 1986 avec la mort accidentel de Gian-Carlo, le fils aîné de Francis Ford Coppola à qui le réalisateur rendra hommage dans son film très personnel, Twixt. Le jeune acteur et producteur s’est tué lors d’un accident de speedboat à l’âge de 22 ans à Annapolis dans le Maryland. Sa femme Gio était alors enceinte de leur fille unique, Gia. Celle-ci est née quelques mois plus tard, le 1er janvier 1987. A 28 ans, la petite-fille de Francis Ford Coppola est aujourd’hui… réalisatrice. Son premier film Palo Alto, porté par James Franco, Emma Roberts et Val Kilmer est sorti en 2013. Preuve s’il en fallait que chez les Coppola, la passion du cinéma ne meurt jamais.

Fabien Morin