BFMTV

Le silence de Kim Kardashian: un habile coup marketing ?

Kim Kardashian, le 5 août 2016

Kim Kardashian, le 5 août 2016 - Matt Winkelmeyer - Getty - AFP

La star de téléréalité se fait discrète depuis qu'elle a été victime d'un vol à main armée à Paris. Son absence des réseaux sociaux depuis une semaine pourrait représenter un manque à gagner colossal pour la star. A moins que...

Depuis son agression à Paris il y a plus d'une semaine, Kim Kardashian a déserté les réseaux sociaux. Ses plus de 84 millions d'abonnés sur Instagram n'ont plus rien à "liker" depuis la Fashion Week parisienne. Même constat chez les "Twittos". Ce silence, si inhabituel pour la star, pourrait lui coûter cher. Car bien que la majorité de ses revenus proviennent de son émission de téléréalité L’incroyable famille Kardashian, une partie découle de son omniprésence sur Snapchat, Twitter, Facebook et Instagram.

La star est effectivement payée par les marques pour poster régulièrement du contenu sponsorisé. En taguant une enseigne sur un vêtement qu'elle porte sur Instagram, Kim Kardashian se voit ainsi offrir plusieurs milliers de dollars. Il s'agit d'un échange de bons procédés puisque la marque s'offre pour sa part, une forte visibilité. 

"Kim Kardashian a dépassé le statut de starlette"

Selon un expert financier cité par le magazine américain People, Kim Kardashian pourrait perdre jusqu'à un million de dollars par mois si elle ne reprend pas rapidement ses réseaux sociaux en main. A contrario, si son retour est bien organisé, cela pourrait lui permettre de gagner une jolie somme d'argent, comme nous l'explique Benjamin Puygrenier, consultant sénior de l'agence Élan/Edelman.

"Il ne faut pas perdre de vue que Kim Kardashian est avant tout une 'marketeuse'. Bien qu'elle soit traumatisée, il est évident qu'elle a déjà pensé à son retour sur les réseaux sociaux". Selon l'expert en social media, la star devrait "revenir avec une annonce particulière. Quelque chose qui fera parler d'elle ou qui lui permettra de remettre très vite du beurre dans les épinards".

Par ailleurs, Benjamin Puygrenier nous précise que Kim Kardashian "n'a pas besoin d'argent et a dépassé le statut de 'starlette'. Par conséquent, elle n'est pas pressée, comme pourrait l'être une Nabilla qui aurait du mal à maintenir son train de vie".

Payée un moins par les marques

Enfin, l'expert explique que dans le pire des cas, Kim Kardashian "risque de voir légèrement baisser son nombre de followers et qu'elle sera payée un peu moins par les marques qui la sponsorisent. Elle risque de voir également le nombre de téléchargements de son application diminuer parce qu'elle n'en assure plus la promotion. Toutefois, étant une personnalité certifiée avec plus 80 millions d'abonnés, elle ne prend pas de gros danger en se terrant dans son mutisme", conclut-il.

Kim Kardashian a été victime d'un vol à main armée, dans la nuit de dimanche à lundi, à Paris, au cours duquel elle s'est fait dérober 9 millions d'euros de bijoux. L'affaire mobilise presque toute la Brigade de répression du banditisme, soit une centaine de policiers environ, compte tenu de la pression autour de cette affaire et de l'extrême professionnalisme des braqueurs. 

Romain Iriarte