BFMTV

Le couturier Jean-Louis Scherrer est mort à 78 ans

Jean-Louis Scherrer, en 1987, en plein travail.

Jean-Louis Scherrer, en 1987, en plein travail. - -

Le couturier Jean-Louis Scherrer est mort jeudi matin à Paris à 78 ans, des suites d'une longue maladie. L'homme fait partie des grands noms de la haute couture française.

Le couturier Jean-Louis Scherrer est mort jeudi matin à Paris à 78 ans, des suites d'une longue maladie. Jean-Louis Scherrer était "depuis dix mois à l'hôpital", a confié Guillaume Feugeas, son "employé depuis 14 ans". Il est mort dans une clinique du XVe arrondissement parisien, alors que son état s'était aggravé ces derniers mois.

Né le 19 février 1935, Jean-Louis Scherrer avait d'abord suivi le Conservatoire pour devenir danseur professionnel, mais un accident l'avait empêché de faire carrière. En 1956, un diplôme de la Chambre syndicale de la couture parisienne en main, il était entré chez Christian Dior, qui lui a appris la technique de la haute couture. Après la mort de Dior, il avait travaillé avec Yves Saint-Laurent.

Jackie Kennedy et Michèle Morgan parmi ses clientes

"Je ne savais pas qu'il était malade, c'est une grande tristesse, je l'aimais beaucoup", explique Pierre Bergé, ancien compagnon de Yves Saint-Laurent et président de la fondation du même nom. "Nous perdons un très grand couturier de qualité, qui faisait partie d'une école qui appartient un peu au passé. C'est la haute couture telle qu'on l'a connu autrefois et qui n'existe plus aujourd'hui", a-t-il salué sur BFMTV.

Jean-Louis Scherrer s'était lancé sous son propre nom en 1962, et c'est dans une cave qu'il a exposé sa première collection, des robes de cocktails fauves, à pois ou fleuries. En 1971, il a réalisé son rêve en ouvrant sa boutique avenue Montaigne, temple du chic parisien, et a reçu l'appellation "haute couture".

Il a compté Jackie Kennedy et Michèle Morgan parmi ses clientes. Après des années de succès, Jean-Louis Scherrer a été congédié par ses actionnaires en 1992. Sa griffe a disparu en 2008. "J'ai le souvenir d'un homme éternellement jeune...", conclut Pierre Bergé.