BFMTV

Le cabaret de Michou restera "définitivement ouvert"

Le "Prince de Montmartre" avait annoncé dans une lettre, envoyée à son équipe durant l'été 2019, qu'il souhaitait que son célèbre cabaret lui survive.

Le cabaret de Michou n'est pas prêt de fermer ses portes. Alors que le futur de ce célèbre établissement parisien restait incertain depuis la mort de son directeur, celui-ci va finalement rester "définitivement ouvert", selon des informations obtenues par BFMTV. 

"Lorsque j'aurai tiré ma révérence, je souhaite que mon cabaret ferme définitivement", avait répété à de multiples reprises le "Prince de Montmartre" dans les dernières années de sa vie. Mais "Chez Michou" survivra finalement à Michou grâce à sa nièce, Catherine, qui en reprend les rênes après avoir travaillé aux côtés de son oncle pendant 24 ans. 

"Un défi de taille"

Elle a confié à notre antenne que Michel Catty, le vrai nom de Michou, avait "changé d'avis" concernant l'avenir de son cabaret, souhaitant finalement que les spectacles se poursuivent après sa disparition. Une décision annoncée dans une lettre à son équipe le 25 juin 2019, en réponse à l'inquiétude du personnel qui lui avaient demandé: "Et nous, qu'est-ce qu'on devient?". 

"Ses déclarations sur sa décision que le cabaret ferme après sa mort, avaient choqué énormément la trentaine d'employés. Ils lui avaient écrit pour faire part de leur inquiétude. En juin, Michou leur a répondu en leur disant que finalement il leur faisait confiance pour poursuivre l'aventure", a indiqué Catherine Jacquart à l'AFP. 

"Il est clair qu’après mon grand départ, le cabaret devra relever un défi de taille, consistant à poursuivre son activité sans son père fondateur. La poursuite de son activité dépendra pourtant en réalité de vous tous et de votre détermination à continuer ce merveilleux spectacle", a donc écrit Michou dans sa lettre, lue par sa nièce sur BFMTV.

"On est contents que ça continue"

Figure des nuits parisiennes et célèbre directeur du cabaret transformiste situé rue des Martyrs, Michou, toujours vêtu de bleu, est mort le 26 janvier dernier à Paris à l'âge de 88 ans. Il avait ouvert son célèbre cabaret en 1956, et a y reçu pendant plus de 60 ans célébrités et inconnus. 

"Tous les soirs, les clients nous posent la question, et quand on leur répond (que le cabaret restera ouvert), ils disent: 'On est content que ça continue et on sera là. Et on viendra vous voir'", a assuré Catherine Jacquart. "Bien sûr qu'on aurait fermé s'il avait laissé des papiers (en ce sens), mais il n'y avait rien", ajoute-t-elle. "Que le cabaret reste ouvert était donc sa dernière volonté". "Je travaillais depuis longtemps avec lui et je vais donc reprendre la suite avec tout le personnel pour continuer l'art du transformisme créé par Michou".
Lorène de Susbielle, avec Nawal Bonnefoy