BFMTV

L'ex avocat de Michael Jackson va désormais défendre Bill Cosby

Tom Mesereau est le nouvel avocat de Bill Cosby

Tom Mesereau est le nouvel avocat de Bill Cosby - Jason Merritt - Getty Images North America - AFP

L'ex-avocat de Michael Jackson, Tom Mesereau, assurera la défense de Bill Cosby, a indiqué ce lundi 21 août le porte-parole de l'acteur américain dans un communiqué. La nouvelle équipe de défense de la légende de la télévision américaine, poursuivi pour agression sexuelle, sera désormais composée de Tom Mesereau, de Los Angeles, Kathleen Bliss du Nevada et Sam Silver de Pennsylvanie, a indiqué le porte-parole, Andrew Wyatt.

Connu pour son style flamboyant et ses longs cheveux blancs, Mesereau, basé à Los Angeles, est notamment célèbre pour avoir obtenu l'acquittement en juin 2005 de Michael Jackson, au terme de quatre mois de procès où le "roi de la pop" faisait face à des accusations d'attouchements sur mineurs.

Tom Mesereau, 67 ans, reprend donc la défense du créateur du Cosby Show, qui doit être rejugé début novembre en Pennsylvanie pour des accusations d'agression sexuelle, après l'annulation d'un premier procès en juin, le jury n'ayant pu arriver à un verdict unanime.

Un "faible" dossier à charge ?

Tom Mesereau devrait assister dès mardi à une audience de préparation du second procès, prévue ce mardi en Pennsylvanie, a précisé Andew Wyatt. Interrogé début juillet par le site d'informations spécialisé en célébrités TMZ, l'avocat avait indiqué qu'il estimait que le procureur "perdait son temps" avec un deuxième procès, tant le dossier à charge était "faible".

Le porte-parole de Bill Cosby avait annoncé début août que l'avocat qui représentait Cosby depuis décembre 2015, Brian McMonagle, se retirait du dossier. Bill Cosby, aujourd'hui âgé de 80 ans, est accusé d'avoir agressé sexuellement Andrea Constand en janvier 2004 à son domicile de Cheltenham, dans la banlieue de Philadelphie, dans le nord-est du pays. L'acteur a reconnu avoir pratiqué des attouchements sur Andrea Constand, mais a toujours assuré qu'il s'agissait d'une relation consentie.

F.M. avec AFP