BFMTV

L'étoile de Donald Trump vandalisée à Hollywood

Donald Trump, le 25 août 2015

Donald Trump, le 25 août 2015 - Scott Olson - Getty - AFP

L'étoile du milliardaire et candidat républicain à la présidentielle Donald Trump a été vandalisée d'un grand X jaune jeudi sur la Voie de la Célébrité à Hollywood, avant d'être rapidement nettoyée.

Entre ses tweets assassins, ses dérapages dans sa course à la maison Blanche et ses actes méprisants, le tonitruant milliardaire ne fait pas l’unanimité. Preuve en est: son étoile, gravée sur la Voie de la Célébrité à Hollywood, a été vandalisée d'un grand X jaune jeudi.

Depuis, l'étoile, située sur la portion d'Hollywood boulevard dont le trottoir est carrelé d'une litanie d'étoiles aux noms des plus grandes stars du cinéma et de la télévision, a été nettoyée.

"Les gens ne devraient pas l'exprimer sur la Voie de la Célébrité"

Leron Gubler, directeur de la Chambre de Commerce de Hollywood, l'organisme qui gère la Voie de la Célébrité, a estimé que "les gens qui ont un problème avec Donald Trump", en tête de la course à la présidentielle dans le camps républicain "ne devraient pas l'exprimer sur la Voie de la Célébrité".

En décembre, l'étoile de la star télévisuelle déchue Bill Cosby, qui fait face à des accusations d'agression sexuelle de la part d'environ 50 femmes, avait elle aussi été vandalisée, le mot "violeur" ayant été écrit dessus avant qu'elle soit cette fois aussi rapidement nettoyée.

Des propos insultants à répétition

Donald Trump a reçu son étoile sur le "Hollywood Walk of Fame" en 2007 afin de rendre hommage au succès de son émission de téléréalité, The Apprentice. Un programme qu’il n’incarne plus depuis quelques mois; la chaîne NBC ayant préféré se séparer de sa tête d’affiche en raison de ces propos insultants tenus à l’encontre des immigrés mexicains.

Fin août, le milliardaire américain avait encore fait des siennes en demandant à un journaliste hispanique de sortir de la salle lors de sa conférence de presse. Un acte qui avait alors provoqué la colère du chanteur Ricky Martin, qui s’était empressé de rédiger un éditorial afin de dénoncer les commentaires "racistes, absurdes, incohérents et ignorants" de l’homme d’affaires.

Romain IRIARTE avec AFP