BFMTV

L'artiste Demi Lovato se déclare non-binaire et adopte un pronom neutre

Demi Lovato à Las Vegas en mai 2018

Demi Lovato à Las Vegas en mai 2018 - LISA O'CONNOR © 2019 AFP

Demi Lovato a choisi d'adopter un pronom neutre, "they", souvent traduit par "iel" (contraction de "il" et "elle"), mais dont la transcription officielle n'existe pas en français.

Demi Lovato se considère non-binaire et a adopté un pronom neutre, a annoncé l'artiste pop-rock de 28 ans dans un message posté mercredi sur Instagram.

"Depuis un an et demi, j'ai fait un travail d'apaisement et d'introspection", a expliqué la star, qui s'est révélée au public en jouant dans plusieurs films et séries télévisées avant l'âge adulte.

"Et grâce à ce travail, j'ai eu la révélation que je m'identifie comme non-binaire", dit Demi Lovato dans une courte vidéo, ce qui signifie que l'artiste ne se reconnaît ni dans le genre masculin ni dans le féminin. Ce statut n'indique pas une orientation sexuelle, même si l'artiste avait indiqué, en mars, être "fluide" sexuellement.

Un pronom neutre

Demi Lovato a également choisi d'adopter un pronom neutre, "they" en anglais, mot épicène, c'est-à-dire qui neutralise le genre, souvent traduit par "iel" (contraction de "il" et "elle") mais dont la transcription officielle n'existe pas en français.

Aux États-Unis, ce pronom est de plus en plus largement utilisé et, dans les grandes métropoles, il est courant de voir des personnes spécifier le pronom qu'elles souhaitent voir adopter, en entreprise, dans des activités de groupe, voire dans le monde scolaire. En 2019, la star de la chanson britannique Sam Smith avait déjà annoncé se considérer non-binaire et adopter le prénom "they".

"Je suis toujours en phase d'apprentissage, de recherche d'identité et je ne prétends pas tout savoir ou être porte-parole", a expliqué Demi Lovato. "Je fais cela pour ceux qui ne peuvent pas partager ce qu'ils sont vraiment avec leurs proches."

Demi Lovato a régulièrement partagé des épisodes intimes de sa vie. En 2011, l'artiste avait indiqué avoir pâti de troubles psychologiques et souffrir de boulimie.

La star avait aussi expliqué avoir consommé drogue et alcool comme une forme d'automédication pour gérer ses troubles mentaux. En 2018, Demi Lovato avait fait une overdose après avoir ingéré des opiacés, ce qui a provoqué plusieurs arrêts cardiaques successifs et occasionné des lésions cérébrales.

N.B. avec AFP