BFMTV

Les fans de K-Pop se mobilisent pour soutenir le mouvement Black Lives Matter sur les réseaux sociaux

Des membres de EXO, Blackpink, NCT U et Oh My Girl

Des membres de EXO, Blackpink, NCT U et Oh My Girl - Captures d'écran YouTube

Ces admirateurs, ultra-organisés, conjuguent leurs efforts pour mettre à mal les initiatives de la police américaine et des opposants au mouvement.

Il aura suffi de 24 heures aux fans de BTS pour réunir un million de dollars en faveur du mouvement Black Lives Matter. Les admirateurs du groupe sud-coréen ont annoncé lundi que cette somme avait été atteinte en une journée grâce aux promesses de dons de 35.000 personnes, et qu'elle serait versée au mouvement antiraciste américain. 

Cette communauté de fans, surnommée la "BTS Army", s'était lancé ce défi la veille, afin d'égaler la somme promise par le groupe lui-même. Et ce n'est que l'une des nombreuses initiatives lancées par les fans de K-Pop pour soutenir le mouvement, relancé par la mort de George Floyd aux mains de la police du Minnesota le 25 mai dernier. 

Rendre le travail de la police "aussi difficile que possible"

Les fans de K-Pop commencent à s'engager fin mai, alors que les manifestations anti-violences policières se multiplient à travers les États-Unis. La police de Dallas demande à ses abonnés sur Twitter de télécharger l'application iWatch Dallas et d'y envoyer des vidéos d'"activités illégales" qui surviendraient durant les défilés. 

Sur Twitter, les fans de K-Pop se passent le mot: "TÉLÉCHARGEZ L'APPLICATION ET ENVOYEZ-LEUR TOUTES VOS FANCAMS!!!", publie l'un d'entre eux. "RENDEZ LEUR TRAVAIL AUSSI DIFFICILE QUE POSSIBLE!!"

Les "fancams" sont des vidéos dans lesquelles plusieurs images d'un artiste se succèdent, extraites de clips, de prestations scéniques ou d'apparitions publiques. Sur Twitter, la police de Dallas se retrouve inondée de réponses dans lesquelles apparaissent des images de Blackpink, Twice et autres BTS, qui les empêchent de traiter les vraies images de manifestations.

Dès le lendemain, la police de Dallas annonce la suspension de l'application iWatch Dallas, due à des "difficultés techniques", sans préciser la nature de ces dernières. 

D'après The Cut, les initiatives de la police de Kirkland (Washington) et Grand Rapids (Michigan) ont connu le même traitement des "K-Pop stans", les fans de cette pop venue de Corée du Sud. Et Buzzfeed News rapporte qu'ils ont été nombreux à inonder iWatch Dallas de commentaires incendiaires sur les plateformes d'achat d'applications. 

Des hashtags détournés

Les fans de K-Pop ont à nouveau manifesté leurs sensibilités politiques lorsque des opposants au mouvement Black Lives Matter ont lancé leurs propres hashtags, début juin; #BlueLivesMatter, en soutien aux policiers, WhiteLivesMatter, dont le nom parle de lui-même, et #WhiteOutWednesday, en réponse au #BlackOutTuesday, message diffusé la veille en soutien à la communauté Afro-américaine. 

Comme le rapporte Vulture, ces hashtags se sont eux aussi retrouvés remplis de vidéos d'images de stars coréennes. Il suffit de jeter un oeil aux tweets rédigés en anglais marqués du hashtag #WhiteLivesMatter; les photos d'artistes de K-pop y sont légion.

"Hey les racistes: vous êtes nuls. Hey les gens qui ne soutiennent pas le mouvement Black Lives Matter: vous êtes nuls aussi. Hey mes camarades fans de K-Pop: vous êtes tous géniaux. Continuez comme vous le faites. Inondez les hashtags racistes avec des fancams et des memes. Je vous aime."

De nombreux artistes de K-Pop ont fait part de leur soutien au mouvement Black Lives Matter et ont annoncé des dons pour venir en aide aux manifestants américains. Mais souvent, leurs fans avaient déjà une longueur d'avance.

Les fans de BTS, et plus généralement les fans de K-Pop, font partie des communautés de fans les mieux organisées du web. Tous se mobilisent avec dévouement pour assurer à leurs idoles les premières places des classements, et font preuve d'un soutien indéfectible. 

Benjamin Pierret