BFMTV

Trois choses à savoir sur La Vie est un long fleuve tranquille

"La vie est un long fleuve tranquille" a révélé l'acteur Benoit Magimel (à droite)

"La vie est un long fleuve tranquille" a révélé l'acteur Benoit Magimel (à droite) - MK2 Diffusion

Sorti en salles en 1988, le film d'Etienne Chatiliez raconte l'histoire de deux familles radicalement opposées qui découvrent que leurs enfants ont été échangés à la naissance.

Le film des premières fois

Etienne Chatiliez, rédacteur pour la radio puis réalisateur de publicités pour la télévision, réalise ici son premier film. Il enchaînera ensuite avec Tatie Danielle (1989), Le bonheur est dans le pré (1996), Doggy Bag (1998) ou encore Tanguy (2001). Avec La vie est un long fleuve tranquille, il offre son premier rôle à Benoît Magimel, alors âgé de 13 ans et complètement inconnu. Depuis, il est devenu l'un des acteurs français les plus demandés.

Le succès au rendez-vous

C'est un véritable triomphe pour La vie est un long fleuve tranquille. Alors que les critiques sont élogieuses, les spectateurs se pressent au cinéma: le film fait 4 millions d'entrées en 1999. Suivent ensuite 4 récompenses lors des César: celle de la meilleure première oeuvre, du meilleur second rôle féminin pour Hélène Vincent, du meilleur scénario et du meilleur espoir féminin pour Catherine Jacob.

Des répliques cultes à la pelle

"C'est lundi, c'est ravioli!", "Ne jurez pas, Marie-Thérèse, ne jurez pas!", "Vous me faites bander, Marielle" ou encore "J'me la mettrais bien sur l'bout!". Les répliques, hilarantes, ont contribué à transformer le film en oeuvre culte. Sans oublier l'incontournable chanson Jésus reviens, interprétée par le père Aubergé, alias Patrick Bouchitey.

Une des répliques cultes du film
Une des répliques cultes du film © MK2 Diffusion
https://twitter.com/nawalbonnefoy Nawal Bonnefoy Journaliste people, culture et mode BFMTV