BFMTV

Michael Mann veut tourner la suite de son film culte Heat

Al Pacino dans Heat de Michael Mann

Al Pacino dans Heat de Michael Mann - Warner Bros.

Le réalisateur américain a écrit un roman inspiré du célèbre film d'action. Il prévoit de l'adapter au cinéma ou en série.

Michael Mann veut réaliser la suite de Heat, dans lequel il avait réuni en 1995 les emblématiques Al Pacino et Robert De Niro pour la première fois dans l'histoire du cinéma, a déclaré à l'AFP le réalisateur américain. Heat met aux prises un gang de braqueurs dirigé par Neil McCauley (Robert De Niro) avec un détective teigneux, Vincent Hanna (Al Pacino), qui le traque à travers tout Los Angeles.

En 2016, Michael Mann avait déjà annoncé qu'il travaillait à un roman inspiré du célèbre film d'action. "Le roman est écrit aux deux-tiers environ, et c'est un mélange du prequel de Heat et de la suite de Heat", a révélé à l'AFP le réalisateur, âgé de 76 ans. "En fait, c'est tout ce qui se passe avant le film et après le film".

Pressé de dire s'il prévoyait d'adapter ce roman au cinéma, Michael Mann a répondu: "Bien sûr!", avant d'ajouter qu'il pourrait aussi envisager d'en faire une série télévisée. "Plutôt un film, mais le paysage change si fortement et si rapidement, on ne sait jamais", a-t-il expliqué.

Michael Mann écrit ce livre en collaboration avec l'auteur Reed Coleman, et il prévoit de le publier dès l'an prochain dans la collection qu'il anime chez l'éditeur HarperCollins. L'intrigue portera notamment sur la jeunesse en prison de Neil McCauley et l'enfance de son complice Chris Shiherlis, joué par Val Kilmer. Le roman explorera aussi le passé de Vincent Hanna.

"Il y avait tellement de détails dans tout ça. La question était toujours 'Comment faire une suite?'. Alors on a eu l'idée de faire la suite en même temps que le prequel", explique-t-il.

Heat fut un succès commercial et critique, remarqué notamment pour sa photographie et ses longues scènes d'action minutieusement orchestrées. Le film a créé des vocations chez de nombreux réalisateurs, et même le braqueur français Redoine Faïd, roi de l'évasion multi-récidiviste, a dit s'en être inspiré pour ses attaques de fourgon.

Duo légendaire

Chez les cinéphiles, Heat est devenu célèbre pour la scène du dîner qui réunit Robert De Niro et Al Pacino, leur première apparition ensemble à l'écran. Une vingtaine d'années plus tôt, ils étaient tous deux à l'affiche du Parrain 2, mais n'avaient aucune scène en commun, leurs personnages évoluant dans des chronologies différentes.

Le légendaire duo de Hollywood sera de nouveau réuni dans le prochain film de Martin Scorsese, The Irishman, qui sort en novembre. Une performance que Michael Mann, soucieux de balayer les rumeurs sur un tournage prétendument éprouvant avec les deux stars, dit "attendre avec impatience".

"Tous ceux qui imaginent comment ça peut se passer se trompent. Ils pensent que des acteurs de première force sont des créatures exotiques, compliquées. C'est tout l'inverse", assure-t-il. "Travailler avec des acteurs qui ont des personnalités artistiques fortes, saines, qui sont vraiment doués pour ce qu'ils font et qui ont confiance en eux, c'est le rêve. Ils s'efforcent vraiment de faire du bon travail... Qu'est ce qu'un réalisateur peut demander de plus?" 

Michael Mann n'a pas précisé s'il souhaitait que les deux septuagénaires - Pacino fêtera ses 80 ans l'an prochain - reprennent leur rôle dans Heat 2.

Plusieurs projets en cours

Le réalisateur dit avoir plusieurs autres projets en cours. Le plus abouti est une série télé se déroulant pendant la guerre du Vietnam, qui se concentrera sur la bataille de Hué, durant l'offensive du Têt en 1968.

"Ca va durer entre sept et neuf heures. Ce n'est pas un documentaire, ça sera un drame très subjectif", qui montrera les choses "d'un grand nombre de points de vue différents", depuis les soldats américains aux combattants du Viet Cong en passant par les civils, souligne Michael Mann.

Le réalisateur travaille aussi sur un scénario qu'il a écrit à partir d'événements réels survenus dans les années 1980 en Asie du Sud-Est, dans le Triangle d'Or, repaire notoire de bandits et de trafiquants d'opium où il dit avoir fait plusieurs voyages à l'époque.

Michael Mann et le scénariste Eric Roth ont enfin écrit un Western inspiré par le chef comanche Quanah Parker et de son parcours hors du commun à la fin du XIXe siècle.

Intitulé Comanche, le film contera l'histoire de ce guerrier métis, moitié blanc moitié amérindien, "qui tente de libérer sa mère", une blanche enlevée et adoptée par des Comanches à l'âge de dix ans, puis reprise de force par les Occidentaux à l'âge adulte. "Comanche est un projet très difficile à mettre en œuvre. C'est une histoire vraie et un Western extrêmement coûteux", explique Michael Mann.

Jérôme Lachasse avec AFP