BFMTV

Georges Descrières, alias Arsène Lupin, est mort

Michel Galabru et Georges Descrières pendant une répétition de Dom Juan en 1987.

Michel Galabru et Georges Descrières pendant une répétition de Dom Juan en 1987. - -

Le comédien, qui incarna avec succès Arsène Lupin à la télévision, est décédé samedi à l'âge de 83 ans à Cannes.

Le plus célèbre interprète du gentleman cambrioleur sur le petit écran s'est éteint samedi matin. Il est décédé à l'âge de 83 ans à Cannes, révèle son agent, confirmant une information du site de l'hebdomadaire Le Point. Le comédien, connu pour sa prestation d'Arsène Lupin sur l'ORTF de 1971 à 1974, souffrait d'un cancer.

Georges Descrières a partagé l'affiche avec plusieurs grands noms du cinéma, comme Brigitte Bardot ou Audrey Hepburn. De formation classique, il fut aussi le plus jeune doyen de la Comédie Française.

Né le 15 avril 1930 à Bordeaux, de son vrai nom Georges Bergé - il a pris le nom de jeune de fille de sa mère -, ce passionné de théâtre restera célèbre, aux yeux du grand public, pour avoir incarné le héros justicier créé par l'écrivain Maurice Leblanc. Ce rôle fait de lui une véritable star et la chanson de Jacques Dutronc composée pour le générique, "Gentleman cambrioleur", est restée dans les mémoires.

Le prix de l'élégance masculine

Elégant et distingué - il reçoit en 1968 le prix de "l'élégance masculine" -, ce lauréat de deux premiers prix au Conservatoire de Bordeaux et de deux seconds prix au Conservatoire d'art dramatique de Paris, entre en 1955 dans la Maison de Molière, où il est nommé sociétaire en 1958 puis doyen en 1979.

Il y interprète de grands premiers rôles du répertoire, comme le comte Almaviva dans Le Mariage de Figaro, le duc de Guiche dans Cyrano de Bergerac, le Dom Juan de Molière ou encore Le Prince travesti de Marivaux. Il joue aussi bien la tragédie - Pyrrhus dans Andromaque - que le vaudeville: La Puce à l'oreille de Feydeau.

Parallèlement, le comédien mène une carrière à la télévision et au cinéma, jouant notamment dans les films Le Rouge et le noir (1954) et Les Trois mousquetaires (1961), où il incarne Athos.