BFMTV

Confinement: ce cinéma parisien projette des films en plein air

La salle de cinéma parisienne La Clef projette des films en plein air chaque vendredi

La salle de cinéma parisienne La Clef projette des films en plein air chaque vendredi - Association Home Cinema

La salle parisienne La Clef continue de projeter des films sur le mur de l'immeuble voisin.

"Si tous les écrans du monde sont privés d'images, remplissons en nos murs!" Tel est le credo de l'association Home Cinema, qui gère la salle parisienne La Clef (34 Rue Daubenton, 75005) et a trouvé une manière originale de projeter des films malgré le confinement et la fermeture des salles de cinéma.

Chaque vendredi soir à 21 heures, l'association diffuse un classique. Elle a déjà programmé La Nuit du Chasseur avec Robert Mitchum et L'An 01 de Jacques Doillon. L’homme qui n’a pas d’étoile, un western avec Kirk Douglas, est programmé ce vendredi soir. Chaque film est choisi en raison de son sujet, en lien avec l'actualité: 

"On avait programmé La Nuit du chasseur avant le confinement et par pure coïncidence, deux enfants du voisinage nous l'ont proposé. Le film a une dimension sociale et décrit la situation des plus précaires pendant la crise économique de 1929", explique au Parisien Derek Woolfenden, président de l'association Home Cinéma. 

"Faire des films de véritables trompe-l'œil"

"L'Homme qui n'a pas d'étoile est un western sur la problématique de la propriété privée et de ses abus matérialisés par des fils barbelés", poursuit-il. "L'idée est aussi de réaliser un vrai Fenêtre sur cour [d'Alfred Hitchcock, NDLR] en faisant des films de véritables trompe-l'œil."

Derek Woolfenden envisage ainsi de projeter "des films où s’étale un vaste ciel bleu éclatant", comme Porco Rosso de Miyazaki, et de "transformer un simple mur en une œuvre surréaliste à la Magritte", comme il l'a révélé aux Inrocks.

L'initiative a été applaudie par Emmanuel Grégoire, premier adjoint de la Mairie de Paris. Fermée depuis avril 2018, La Clef est occupée depuis septembre dernier par l'association Home Cinema, qui se bat pour la survie de ce lieu parisien et y vit confinée depuis mars. 

Jérôme Lachasse