BFM Paris

Ménilmontant "asphyxié": les riverains remontés contre le nouveau plan de circulation du quartier

Depuis le passage en sens unique d'artères voisines, le trafic a explosé rue de Ménilmontant, dans le 20e. Une pétition a été lancée par des habitants pour interpeller la mairie sur cette situation.

Des bouchons en permanence, de la pollution, des nuisances sonores et un risque accru d'accidents de la route: c'est ce que dénoncent aujourd'hui les riverains de la rue de Ménilmontant, dans le 20e arrondissement de Paris. En cause: la modification du plan de circulation.

Depuis la création d'une coronapiste sur l'avenue parallèle de Gambetta, qui a conduit au passage en sens unique de l'axe, une partie du trafic routier se reporte donc sur la rue de Ménilmontant. Une artère qui avait déjà dû absorber un surplus de circulation avec le passage en sens unique de la rue de Belleville.

"On baigne dans un nuage de pollution"

Depuis l'augementation du trafic sur la rue de Ménilmontant, les riverains ont lancé une pétition pour dénoncer une "asphyxie" et alerter sur la situation du quartier. Ils mettent notamment en avant une importante augmentation des nuisances sonores.

"C'est devenu un véritable cauchemar, assure Julie, habitante du quartier, au micro de BFM Paris. Les embouteillages sont permanents, du matin au soir, y compris le week-end, en plein confinement. En heure de pointe, on ne s'entend plus parler, on ne peut plus ouvrir les fenêtres."

Les habitants alertent également sur une hausse de la pollution depuis la hausse du trafic sur la rue, devenue le seul moyen pour les Parisiens d'accéder à la porte de Bagnolet et la porte des Lilas.

"On baigne dans un nuage de pollution, explique Julie. La rue est en côte, il y a des feux, donc des démarrages en côte, et donc ça redouble de pollution."

"Des personnes asthmatiques constatent qu'il y a des effets négatifs sur leur santé", ajoute Juliette, elle aussi habitante du quartier.

"La sécurité des riverains n'est pas assurée"

Outre les nuisances sonores et la dégradation de la qualité de l'air, les habitants de Ménilmontant craignent pour leur sécurité et celles de leurs enfants sur cette rue où l'on trouve de nombreuses écoles et commerces.

"La sécurité des riverains n'est pas assurée, ça va dans tous les sens, on a des embouteillages continuellement aux heures de pointe, à la sortie des écoles", explique Juliette. Ce sont des carrefours pas du tout sécurisés."

Une situation "pas satisfaisante", pour la mairie

Les riverains à l'origine de la pétition assurent ne pas être contre le vélo, à l'origine du passage en sens unique des rues de Belleville et de Gambetta. Mais ils souhaitent que la ville revoie sa copie, et trouve une solution pour désengorger la rue de Ménilmontant.

"La première solution, c'est le retour en arrière, selon Blandine, signataire de la pétition. Que l'avenue Gambetta, une avenue très large faite pour absorber du trafic, redevienne à double sens."

La mairie du 20e arrondissement -à qui s'adresse la pétition qui a déjà recueilli plus de 3000 signatures- a reconnu auprès de BFM Paris que la situation actuelle de la rue Ménilmontant "n'est pas satisfaisante".

Une réunion publique concernant le plan de circulation a eu lieu le 26 novembre dernier. Plusieurs hypothèses de révision du plan de circulation ont été proposées aux habitants. Un comité de suivi a été mis en place et doit rendre ses conclusions le 18 décembre.

Juliette Mitoyen Journaliste BFM Régions