BFM Paris

Île-de-France: la vente d'alcool à emporter est interdite à partir de ce dimanche

La préfecture de police de Paris a décidé d'interdire, à partir de ce dimanche, la vente de boissons alcoolisées à emporter en Île-de-France, afin de limiter la propagation du Covid-19.

Depuis ce dimanche, la vente de boissons alcoolisées à emporter dans les bars et restaurants d'Île-de-France est interdite, a reprécisé samedi la préfecture de police de Paris dans un communiqué. L'objectif est d'éviter les regroupements de personnes, favorisant la propagation du Covid-19.

"On a vu ces jours derniers, en particulier le week-end dernier, que les gens se regroupaient à l'aplomb de ces commerces dans lesquels se produisaient ces consommations", a expliqué le préfet de police de Paris Didier Lallement, présent samedi sur le parvis de l'Église Saint-Sulpice pour rencontrer les forces de l'ordre mobilisées ce week-end.

La nouvelle mesure s'ajoute à l'interdiction de consommer de l'alcool dans plusieurs endroits de la capitale, comme les quais de Seine, entre les ponts des Arts et de Sully, le canal Saint-Martin, ou encore le quartier de la Butte-aux-Cailles. Elle ne s'applique en revanche pas lors que la boisson alcoolisée accompagne la vente d'un repas à emporter.

"Un coup dur"

Pour de nombreux barmans et restaurateurs, cette nouvelle restriction a été accueillie froidement.

"La vente d'alcool représente plus de 50% du chiffre d'affaires que l'on fait en ce moment. Si on arrête de vendre de l'alcool, ce n'est pas dit qu'on puisse continuer et que ce soit intéressant qu'on reste ouvert", a expliqué craindre Grégoire Marcotte, barman à Paris.

"On fait avec si c'est pour le bien de tout le monde, mais c'est encore un coup dur", a déploré Sofiane Abidri, un restaurateur parisien.

Ce week-end, 6600 policiers et gendarmes sont mobilisés en Île-de-France, afin de faire respecter les nouvelles mesures de freinage mises en place dans l'ensemble de l'Hexagone.

Clément Boutin Journaliste BFMTV