BFM Paris

Bobigny: deux élus de la majorité victimes d'une agression et d'une tentative d'agression

Police (illustration)

Police (illustration) - AFP

Les faits, survenus à 24h d'intervalle, s'inscrivent dans le sillage d'une campagne électorale tendue entre le nouveau maire communiste, Abdel Sadi, et le maire UDI sortant, Christian Bartholmé.

Le nouveau maire de Bobigny y voit des "tentatives d'intimidations". Le communiste Abdel Sadi, élu le 28 juin dernier à la tête de la ville de Seine-Saint-Denis, a dénoncé dimanche l'agression et la tentative d'agression dont ont été victimes "deux élus de la majorité". L'élu affirme que des plaintes ont été déposées "pour faire la lumière sur cette affaire" et assure avoir saisi le préfet.

Les faits remontent à vendredi dernier, précise Le Parisien. Trois jeunes auraient tenté d'incendier le véhicule d'un élu. Deux d'entre eux ont été interpellés. Le lendemain, un autre élu était pris à partie à la sortie du local de son parti. Le quotidien fait mention d'un "coup de poing dans la figure", dont l'auteur n'a pas encore été identifié.

Le maire de Bobigny inscrit ces événements dans le sillage d'une "campagne électorale tendue" entre le PCF et le maire UDI sortant, Christian Bartholmé. Abdel Sadi s'est dit "surpris" mais a souhaité "réaffirmer la ferme volonté de la municipalité de conduire son projet politique".

Florian Bouhot Journaliste BFM Régions