BFMTV

Un nouvel épisode de fortes chaleurs prévu à la fin de la semaine

Des jeunes gens se rafraîchissent à l'ombre dans l'enceinte du Palais Royal à Paris, le 6 juillet 2015.

Des jeunes gens se rafraîchissent à l'ombre dans l'enceinte du Palais Royal à Paris, le 6 juillet 2015. - Jacques Demarthon - AFP

Les températures frôleront les 40 degrés dans plusieurs régions d'ici la fin de la semaine. Mais, selon Météo France, l’épisode ne devrait pas durer plus de trois jours et le seuil canicule ne serait donc pas atteint.

Le thermomètre va de nouveau grimper. Après la canicule que le pays a connu début juillet puis quelques jours d’accalmie, une nouvelle vague de chaleur va s’abattre sur la France cette fin de semaine. Selon La Chaîne Météo, l’épisode durera "entre un et deux jours en moyenne". Les températures frôleront les 40 degrés dans plusieurs villes et les températures la nuit ne descendront pas sous la barre des 20 degrés. Seront notamment concernées les villes situées en Aquitaine, Midi-Pyrénées, l'Auvergne, le Limousin, Rhône-Alpes, la Bourgogne et l'Alsace.

Mardi 14 juillet, les températures devraient rester légèrement supérieures aux normales de saison souvent comprises entre 25 et 30°C au Nord, 30 et 35°C au Sud, annonce Météo France. Mais selon le prévisionniste, le mercure atteindra les 35 degrés dès mercredi en Languedoc-Roussillon. Jeudi, le thermomètre devrait afficher jusqu’à 40 degrés en Auvergne, 38 degrés en Bourgogne et Rhône-Alpes ou encore 37 degrés en Île-de-France. Vendredi, la chaleur restera très présente sur l’Est avec des maximales de 39 degrés en Rhône-Alpes et en Bourgogne, 37 degrés en Franche-Comté et en Auvergne, 36 degrés en PACA… L’épisode de fortes chaleurs devrait ensuite prendre fin ce week-end dans la plupart des régions.

Le seuil canicule "pas atteint"

"Ce mercredi, une masse d’air torride d’origine saharienne va envahir le Sud-Ouest", indique Olivier Proust, prévisionniste à Météo France, cité par 20 Minutes. Mais l’épisode ne devrait pas durer plus de trois jours, et "le seuil canicule ne sera donc pas atteint".

À en croire Météo France, les températures en juin ont été supérieures à la normale de 1,5°C et même 2°C dans la moitié sud. Et le déficit de pluie moyen, de 15%, atteint 50% en Bretagne, dans le Centre, en Île-de-France, en Picardie et dans les Ardennes, selon Météo France. Des mesures de restriction d'eau ont d’ailleurs été imposées par les préfectures d'une trentaine de départements frappés par la sécheresse dans l'Ouest, le Sud-Ouest, la Bourgogne et Rhône-Alpes. Lundi 13 juillet, trente départements faisaient l'objet de mesures de restriction d'eau, selon le site gouvernemental Propluvia.