BFMTV

Un froid hivernal s'abat sur la France

Un coup de froid avec des températures inhabituelles pour un mois de novembre frappe la France métropolitaine, et devrait perdurer jusqu'au week-end minimum.

Ce jeudi matin, les températures minimales oscillaient entre 0 et 3 degrés, de la Bourgogne à l'Alsace-Lorraine. Un coup de froid s'est abattu sur la France métropolitaine, conformément aux prévisions de Météo France du début de semaine. 

Si les températures devraient continuer de baisser vendredi, avec des maximales situées 3 à 6 degrés en dessous des normales de saison, et rester basses ce week-end voire jusqu'au début de semaine prochaine, il n'est néanmoins pas opportun de parler de "vague de froid".

"Le terme de 'vague de froid' est en effet réservé à des conditions de froid hivernal sévères avec de fréquentes et fortes gelées, parfois sans dégel pendant plusieurs jours en certaines régions", détaille Météo France.

Un week-end frais

Vendredi, les températures seront comprises entre 12 degrés en Provence-Alpes-Côte-d'Azur en milieu de journée, et trois degrés en Bourgogne-Franche-Comté. Le temps sera principalement ensoleillé, hormis sur la moitié nord du pays où des averses seront probables, prévoit Météo France

Samedi devrait globalement être une journée plus fraîche avec quelque deux degrés dans le Cantal et et sept dans le Centre-Val-de-Loire. Dimanche sera sensiblement similaire que la veille en termes de températures.

Des températures fraîches mais pas exceptionnelles

Si cette froidure hivernale survient au cours d'un mois automnal, elle n'est toutefois pas exceptionnelle, explique également l'institut météorologique dans un article.

Météo France relève ainsi les mois de novembre des années 1980, 1985, 1966 et 1919 qui furent des périodes remarquables en termes de chute des températures, avec des épisodes neigeux précoces et un "froid mordant", plus important que celui qui nous provient actuellement d'un air polaire maritime du nord de l'Atlantique.

Clarisse Martin avec AFP