BFMTV

Un astéroïde de la taille d'un grand building va bientôt passer près de la Terre

Un astéroïde

Un astéroïde - HO / NASA/Goddard/University of Arizona / AFP

Un astéroïde plus gros qu'un building comme l'Empire State Building va passer près de la Terre le 10 août d'après la NASA. Qui assure qu'il n'y a rien à craindre.

La NASA a annoncé qu'un astéroïde aussi grand qu'un building devrait passer près de la Terre le 10 août mais il n'y a rien à craindre, rapporte CNN. Avec 570 mètres de diamètre estimés, l'astéroïde 2006 QQ23 bientôt de passage près de notre planète semble à première vue menaçant.

Mais Lindley Johnson et Kelly Fast du Bureau de coordination de la défense planétaire de la NASA affirment qu'il n'y a rien à craindre. Les deux experts suivent ce qu'ils appellent des "objets proches de la Terre", tels que les astéroïdes et les comètes qui gravitent autour du soleil.

"Plus ou moins bénin"

Et, pour ce qui est de l'astéroïde QQ23 2006, Lindley Johnson a déclaré qu'il s'agissait d'un astéroïde de taille moyenne, situé à près de 5 millions de kilomètres. "Plus ou moins bénin", d'après lui.

Les astéroïdes de cette taille passent par la Terre environ une demi-douzaine de fois par an, d'après le spécialiste. Il y aurait près de 900 astéroïdes dans notre système solaire qui seraient plus gros que l'astéroïde 2006 QQ23.

À mesure que la taille des astéroïdes diminue, ils deviennent plus fréquents, mais notre atmosphère détruit généralement les plus petits. Cela ne signifie néanmoins pas qu'ils ne peuvent pas faire de dégâts. En 2013, une météore de près de 17 mètres de diamètre a traversé l'atmosphère terrestre au-dessus de la Russie. Même s'il n'y a pas eu d'impact sur la Terre, l'explosion a blessé plus de 1 000 personnes.

Un astéroïde touche la Terre une fois tous les deux à trois siècles

Si quelque chose de la taille de l'astéroïde 2006 QQ23 atteignait la Terre, cela pourrait dévaster une région entière. Mais un impact est rare et se produit environ une fois tous les deux ou trois siècles, selon Lindley Johnson. 

Kelly Fast a déclaré que l'équipe n'avait encore rien trouvé qui ait une chance significative de toucher la Terre, mais il pourrait y avoir des astéroïdes qui n'auraient pas encore été détectés.

"Ce sont ceux que nous ne connaissons pas qui nous préoccupent", a-t-elle déclaré.
Alexandra Jaegy