BFMTV

Pluie et orages: neuf départements du Sud-Est en vigilance orange

L'alerte concerne le Gard, l'Hérault, l'Ardèche, les Bouches-du-Rhône, la Drôme, les Hautes-Alpes, les Alpes de Haute Provence, le Var et le Vaucluse

L'alerte concerne le Gard, l'Hérault, l'Ardèche, les Bouches-du-Rhône, la Drôme, les Hautes-Alpes, les Alpes de Haute Provence, le Var et le Vaucluse - -

En plus du Gard et de l'Hérault, l'Ardèche, les Bouches-du-Rhône, la Drôme, le Var et le Vaucluse, les Alpes de Haute-Provence et les Hautes-Alpes ont été placés en vigilance orange par Météo France ce vendredi.

Neuf départements du Sud-Est étaient désormais placés en vigilance orange vendredi après-midi en raison d'orages intenses. Les Landes et les Pyrénées-Atlantiques, en revanche, ne sont plus concernées par l'alerte.

>> Consulter le bulletin "vigilance orange" de Météo France

D'après Météo France, "les orages seront ponctuellement violents" et donneront de fortes pluies de l'ordre de 40 à 60 mm (localement cela pourra atteindre 60 à 80 mm). De fortes rafales de vents ne sont pas à exclure, en particulier sur les départements provençaux.

Un retour au calme prévu pour samedi matin

Selon l'organisme de prévision, la fin de cet épisode pluvio-orageux est attendu samedi matin. Météo France annonce "des orages toujours intenses dans la nuit de vendredi à samedi" qui s'étendront aux Bouches-du-Rhône, au Vaucluse, au Var, aux Alpes de Haute-Provence et aux Hautes-Alpes.

Dans la Drôme et l'Ardèche, les pluies orageuses sont aussi attendues en soirée de vendredi "avec des foyers localement violents près de la vallée du Rhône, et parfois accompagnés de coups de vent".

Globalement, "les orages seront ponctuellement violents en donnant notamment de fortes intensités de pluie en peu de temps : de l'ordre de 40 à 60 mm, localement davantage, voire très localement jusqu'à 100 mm", selon un bulletin diffusé à 20h41, qui évoque aussi de "fortes rafales orageuses", en particulier sur les secteurs littoraux.

Sète sous les eaux

La ville de Sète notamment a été frappée par des pluies diluviennes. "Les plaques d'égoûts ont sauté", témoigne un habitant de Sète sur BFMTV. Les pompiers y ont effectué cinquante interventions.

A Nîmes, le match Nîmes-Caen a été interrompu pendant 26 minutes. L'arbitre a finalement décidé d'interrompre définitivement le match après seulement quatre nouvelles minutes de jeu, car la pelouse était toujours gorgée d'eau.

S. N. avec AFP