BFM Lyon

Lyon: grève dans un collège en soutien à un enseignant, pris à partie après un cours sur la laïcité

Ce professeur d'histoire-géographie a été pris à partie par un parent d'élève au mois de novembre, une semaine après l'hommage à Samuel Paty.

Deuxième jour de grève au collège des Battières, dans le 5e arrondissement de Lyon. Les enseignants se mobilisent pour soutenir un professeur d'histoire-géographie contraint de changer d'établissement après une altercation à propos d'un cours sur la liberté d'expression.

"À ce jour, la gestion de ces incidents ayant conduit au départ de notre collègue nous révolte et ne nous permet pas d'exercer notre métier dans des conditions sereines, a réagi ce mardi une professeure au micro de BFM Lyon. Nous pensons que pour que la communauté éducative permette à chaque jeune d'avancer, une pleine confiance entre la famille, l'élève et l'école est indispensable."

Les faits remontent au 9 novembre dernier, seulement une semaine après l'hommage rendu à Samuel Paty, le professeur décapité à Conflans-Sainte-Honorine mi-octobre. Devant l'établissement et des témoins, l'enseignant lyonnais avait été pris à partie par un parent d'élève qui lui reprochait des propos sur la laïcité tenus en classe. Le professeur avait dans la foulée porté plainte.

"Retrouver cette sérénité"

Mais le 18 décembre dernier, juste avant les vacances, l'ensemble du corps enseignant a appris par mail le changement d'établissement de ce professeur. Une décision qui ne passe pas pour ses collègues et pour les parents d'élèves, qui dénoncent l'inaction du rectorat et de la hiérarchie.

"C'est un professeur qui est connu, qu'on apprécie, qui est reconnu pour son dévouement, pour la qualité de ses cours, relève Isabelle, membre de l'association des parents d'élèves. On regrette le départ de ce professeur et on a envie de retrouver cette sérénité, cette confiance au sein du collège."

Des professeurs reçus au rectorat

L'équipe éducative du collège demande à ce que la famille soit à nouveau convoquée au rectorat -elle ne s'était pas présentée à un premier rendez-vous- pour être recadrée. Les professeurs réclament également que l'ensemble des enfants de cette famille soient changés d'établissement.

De son côté, le rectorat a indiqué à Lyon Capitale être "informé de la situation" et la suivre "avec attention". Le professeur d'histoire-géographie a notamment été reçu au rectorat lundi. Une délégation d'enseignants du collège doit également s'y rendre ce mardi en fin de journée.

Benjamin Rieth Journaliste BFM Régions