BFMTV

A quoi ressembleront les tickets du Loto du patrimoine?

Les tickets à gratter du Loto du patrimoine ont contribué aux bons chiffres de la Française des Jeux en 2018.

Les tickets à gratter du Loto du patrimoine ont contribué aux bons chiffres de la Française des Jeux en 2018. - François Guillot - AFP

Grand format, 15 euros, une chance sur trois de gagner au moins sa mise: de premières informations sont disponibles sur les tickets à gratter du Loto du patrimoine.

Quelque douze millions de tickets à gratter vont être imprimés en plus du Loto du patrimoine prévu en septembre prochain. Outre ce tirage exceptionnel de 13 millions d'euros, les joueurs pourront donc participer à un jeu à gratter qui peut rapporter jusqu'à 1,5 million d'euros.

Les billets seront un peu onéreux: 15 euros l'unité, "mais c'est ce qui permet de proposer des gains exceptionnels" fait valoir à l'AFP la dirigeante de la Française des Jeux Stéphane Pallez. Elle précise aussi que dans d'autres pays, on trouve "des tickets à 15, 20, 50 euros".

Heureusement, les chances de gagner seront hautes: une sur trois de gagner au minimum 15 euros, soit le prix du ticket. En outre, précise Le Parisien qui a pu se rendre sur le lieu de fabrication, se cacheront parmi les billets six lots à 1,5 million d'euros, huit à 150.000 euros et 20 à 15.000 euros.

12 millions de tickets imprimés

Les 12 millions de tickets sont fabriqués près de Detroit, aux Etats-Unis, par l'entreprise Pollard Banknote, faute "d'avoir des unités de production des jeux à gratter en France", selon la FDJ qui explique qu'il ne s'agit pas d'une production semblable à celle d'une imprimerie, mais "de produits sophistiqués, sécuritaires". Les grilles de loto sont, elles, imprimées en France.

Le format est un peu différent des tickets à gratter actuels. Ceux-ci feront 15,24 sur 20,32cm, soit la taille d'une feuille A5 à peu près. Ils seront ornés de 13 des 18 monuments retenus en priorité par la mission "Patrimoine en péril", dont l'église Notre-Dame à La Celle-Guénand (Indre-et-Loire), l'hôtel de Polignac à Condom (Gers) et le château de Carneville (Manche) précise Le Parisien.

Une vingtaine de couches d'impression

Près de 20 couches d'impression se superposent sur ces billets, rapporte RTL qui a aussi pu visiter l'usine de Pollard Banknote. Vernis protecteur, couches de sécurité, couleurs diverses et variées et chiffres dissimulés en font des billets attractifs, mais surtout infalsifiables.

Ce tirage du Loto et ce jeu de grattage devraient permettre de récolter 15 à 20 millions d'euros - correspondant à la part que l'Etat touche sur les ventes de jeux - qui seront affectés à un fonds spécifique baptisé "Patrimoine en péril".

L.A., avec AFP