Des hommes armés à Aden près des décombres en janvier 2016, après l'attentat à la bombe à proximité de la résidence du chef de la police Shalal Shaea. - Saleh Al-Obeidi - AFP
 

Plus de 80 soldats du gouvernement et rebelles chiites ont été tués en moins d'une semaine dans des combats dans le nord-ouest du Yémen, ont indiqué lundi 25 juillet des militaires. 

Votre opinion

Postez un commentaire